Journée mondiale en soutien à la ville de Kobané

Le Festival de cinéma de Douarnenez s'associe à la journée mondiale contre DAESH.

Soutien à Kobané et aux Kurdes, samedi 1er novembre
autour du marché des Halles, au centre-ville de Douarnenez :

La ville de Kobané, en Syrie est majoritairement kurde.
Depuis plus d’un mois, ses habitants, isolés du monde résistent par les armes, à une offensive djihadiste.

Un lieux de rendez-vous convivial sera installé
dans les halles, durant la matinée.

Venez y boire un thé à la menthe
y discuter pour mieux comprendre ce qu’il se passe à Kobané et soutenir les résistants:
en compagnie de Laetitia Gaudin-Puil, journaliste indépendante qui revient d’Irak,
de Jean Ladan qui part bientôt pour les camps de réfugiés en Syrie,
il y aura des photos, des extraits vidéos, de la musique
des connaisseurs de la situation pour expliquer, des curieux pour poser des questions,
et aussi une caisse pour collecter des fonds que Jean remettra bientôt aux réfugiés.

A partir de 12h
RASSEMBLEMENT DE SOUTIEN

Pour participer simultanément aux mobilisations qui auront lieux dans le monde entier
et dans de nombreuses villes en France...
Ensemble de New York à Bourg-en-bresse, en passant par Douarnenez, pour faire savoir notre soutien.

Complainte pour une manif par Caroline Troin

Il y aura ce jour-là, journée mondiale de soutien à Kobané, des manifestations à Rennes, avec Amitiés Kurdes de Bretagne, mais aussi au Japon et au Pakistan, alors pourquoi pas à Douarnenez ?

Pourquoi à Douarnenez ?
Parce que le festival de cinéma en 2003 a affirmé très fort son soutien aux Kurdes : une édition dédiée à leur peuple !
Parce que des élues municipales, genre pas-froid-aux-yeux, sont reparties à la rencontre de leurs homologues kurdes six mois après
Parce que pour les Kurdes cette ville compte depuis...

OUIIiiiiiiiiii, mais il s’il n’y a pas de Kurdes à Douarnenez ? c’est con ton truc !
Beaucoup des Kurdes des environs, contrairement à Rennes ou Lorient, sont isolés et n’osent pas toujours sortir
Les tensions avec les autres communautés, les turcs parfois, peuvent être très vives
mais on sait bien que les messages de soutien leur vont droit au cœur

Oui, mais de là à se lever tôt un samedi ! c’est naze...
Il y aura un stand d’infos et des gens à rencontrer aux Halles dès 9H 30!
Entre crêpes qui fument et langoustines qui se tortillent.

Le rassemblement lui-même, où c’est mieux d’être un peu nombreux, a lieu
à 12H pétantes, toujours aux Halles de Dz

Il y aura de la musique kurde, parce que les kurdes aiment danser, un arbre à planter, offert par un monsieur têtu de 75 ans.

Pourquoi tu dis têtu ?
Parce que ce monsieur, Jean Ladan, a été déjà dix fois au Kurdistan, souvent en clandestin, depuis qu’il est en retraite
Il y retourne dans quinze jours, dans un camp de réfugiés de la frontière syrienne, côté Irak
Il a un but : acheter des milliers de chauffages à gaz, avant l’hiver. La collecte que nous ferons partira donc dans ce camp : Kandala a derabun

Oui, mais bon, un vieux têtu, c’est tout ? c’est maigre ton affaire !
Il y aura aussi Laetitia Gaudin-Puil, une jeune journaliste indépendante qui rentre juste (hier) du Kurdistan irakien
On a déjà reçu ses photos, on aura aussi ses mots puisqu’elle vient nous rejoindre, elle aime rire
et des Brestois, et des amis et du thé à la menthe à partager, et un film de Mylène Sauloy...

Oui mais moi j’ai apéro le samedi, et puis on voit tout ça à la TV
Le Kurdistan, pour nous c’est un symbole, c’est des droits essentiels bafoués, ceux des femmes avant tout
c’est une lutte de fous, que la Turquie réprime depuis des années, violemment, de peur de voir les forces kurdes se rejoindre
c’est un Occident lâche, qui doit composer avec les intérêts stratégiques de l’Otan ( tu comprends? qui doit fermer les yeux !)

Rien à voir avec les femmes alors ?
En Syrie, les Kurdes avaient réussi à imposer un modèle d’égalité hommes-femmes, dans le Rojava, leur coin
Il ya des milliers de femmes qui se battent armes à la main, à Kobané comme dans les montagnes irakiennes, elles sont peshmergas
Et d’autres dans les cuisines, et d’autres, yézidis et chrétiennes, qui ont été kidnappées, enchaînées, disparues (le ton monte)

Bon ben salut moi j’ai rv à la banque...et puis nous on est au chômage alors ...
Bon, ben tu peux passer te recharger les batteries... tu regardes ces femmes dans la montagne
Ou tu nous aides à planter l’arbre, c’est un pommier et on le plante aux HLM de Kermabon
Et puis, paies moi l’apéro après !

Rassemblement soutenu par
Amitiés Kurdes de Bretagne, le Festival de cinéma de Douarnenez, Rhizomes, Douarnenez-Rashidiyé, La vie en reuz, Vos gueules les mouettes, les Roches-Blanches,
le Planning familial, Initiatives citoyennes, Daoulagad Breizh... et d’autres en cours

 

FacebookTwitterTumblrGoogle+