Salut François Maspero

L'équipe du Festival de cinéma de Douarnenez souhaite rendre hommage à
l'écrivain et libraire, François Maspero, disparu samedi 11 avril.
Caroline Troin, ancienne co-directrice du Festival et amie de
l'écrivain, nous parle de sa rencontre avec cet homme de lettres et de
résistance, parti à l'âge de 83 ans.  

François, vous exagérez ! ...

De nous laisser si désemparés. De nous laisser avec le film de notre amitié, qui repasse en boucle...

 Il aura fallu être un peu têtus. Inviter Maspero ? Premier refus en 2006 pour l’édition Balkans. Seul Kladij Sluban, le talentueux photographe qui accompagne Maspero sur les routes pour Balkans transit viendra. 2007 : pas en forme.

2008 : je raconterai ailleurs comment se fit notre première rencontre... Le poisson a mordu à l’hameçon.

Cette fois-ci, je vous propose une carte blanche cinéma. A force de vous lire, j’ai repéré vos mots affectueux pour Chris Marker, vos élans pour le 7ème art, vos souvenirs sur grand écran. Le jeu va commencer : vous proposez et nous cherchons. Marker et ses docus militants A bientôt j’espère et Classe de lutte, doit partager le podium avec Robert Kramer et son Route One USA. Révélation pour nous, nous avalons tous les films de Kramer. Puis des semaines entières, il nous faut pister le très beau La vie commence demain de Nicole Védrès, un petit bijou tourné en 1949, dans l’immédiat après-guerre, riche de promesses. Philosophes et scientifiques nous parlent de l’homme de l’avenir. Rostand, Le Corbusier, Joliot-Curie, Picasso, Prévert... Nous en trouvons juste une copie Beta, que nous tentons de monnayer. Cher.

Maspero

Les images incroyables de Jean Painlevé, ce grand chasseur d’images sous-marines sont aussi « exigées ». Avec douceur mais fermeté.

Vous les aviez découvertes à 15 ans, il vous faut ce retour en adolescence. Comme il vous faut le formidable clip Now du cubain Santiago Alvarez.

Nous harcelons les Cinémathèques. Un jour, vous nous annoncez triomphant « j’ai découvert un truc qui s’appelle youtube, et le clip est dessus ! »

Fidélité oblige, deux femmes importantes pour vous, Sarah Maldoror et Tahani Rached, seront vos invitées. Tahani, avec son film égyptien Ces filles-là, sauvage et tendre. Sarah, l’amie des premiers jours, avec un beau portrait d’Aimé Césaire. François, toutes ces luttes dansent encore dans votre tête, vous voulez aussi Harlan County USA, portrait d’une grève par Barbara Kopple. Et puis la figure malicieuse de ce chat jaune peint sur les toits de Paris, et qui défile dans les manifs anti-front national de 2002. C’est Chats perchés, de l’ami Marker.

François, c’est vous tout entier dans ce manifeste cinéphile : fidélité, expérimentation, luttes et opiniâtreté... Tendresse. Vous riez comme un enfant, vous vous fâchez parfois. Puis vous confondez en excuses.

Et de rappeler deux jours après : « Cette nuit, j’ai pensé à un autre film, Caroline, on peut encore ? »

A force, on est devenus amis... et vous êtes souvent revenus à Douarnenez.

Je raccrochais tout le temps sur un rituel : « A bientôt, j’espère ».

J’aimerais tellement que le téléphone sonne encore.

« Allo, c’est François... et ce film de Barrat, sur Sarajevo ? »

Caroline TROIN

Pour se soigner ... relire les livres de François Maspero.

 

le clip Now  >>>

le portrait de Tahani Rached  >>>

FacebookTwitterTumblrGoogle+