La vie en Reuz

Le festival douarneniste de fanfares et de théâtre de rue revient, du 22 au 24 mai 2015.

le Festival de cinéma /Gouel ar filmou s'associe à l'évènement!

EDITO 2015

Personne ne l’avait vu venir, et pourtant, en un clin d’oeil, une gavotte d’enfer est partie du Rosmeur, toutes générations confondues, vers la rampe du port, et le dédale des rues, un long serpent joyeux, qui parvenu, longtemps après, sur l’esplanade Béziers, s’est mis à tourner, à tourner, à tourner… incapable de s’arrêter.

C’était spontus ! Pour un peu, à son coup d’essai, La Vie en Reuz serait entrée dans le livre des records, le fameux Guinness’s !
Et nul besoin de bombardes ou de binious kozh, les cuivres et les caisses claires des fanfares, disposées, à chaque lacet, tout au long du
parcours, se sont immédiatement converties aux rythmes de la danse bretonne. Y a pas à dire : de vrais musicos tous ces artistes arc- en-ciel !

C’est-y ce départ en tambours et trompettes qui a inspiré le coach Alejandro Kerplouz et ses torrides Chiquitas, cette émanation de «la partie latine du Kreiz Breizh», autrement dit Douarnenez, pour lancer, dès la deuxième édition la mode irrépressible de la Zumbavotte ?
Un vrai raz de marée, et du plijadur plein les guibolles !

Vous pensez que je raconte des chistrou ? Allez jeter un oeil sur youtube : La Vie en Reuz c’est Douarn’ en folie, les fanfares dans les quartiers, à Kermarron, à Pouldavid, à Ploaré, sur les marchés, à Tréboul, aux Halles, dans les ateliers de maquillage, où faut voir les p’tites bouilles rayonnantes des gosses. Il y a eu même plus pire : il paraît qu’au Jardin du Clos, quand une fanfare est venue porter l’aubade, nos anciens, et surtout nos anciennes avaient les gambettes en transe, et pour un peu, tant le rythme filait du  startijenn, qu’ils partaient en  procession vers le Bolomig.

Trois ans déjà que La Vie en Reuz dessine le paysage festif printanier de Douarn’, et on peut plus s’en passer. Et ce sera encore plus chaleureux,
plus déjanté, plus joyeux, plus populaire, plus penn-sardin, quoi ! en 2015 : on annonce un maous pique-nique aux Plomarc’h, le dimanche,
des centaines de musiciens, un quasi-triomphe des fanfares et des batacudas, en quelque sorte, et je sais pas si on peut flapper là-dessus, mais paraît qu’il y aura même un disque enregistré…
Pour un peu La Vie en Reuz est dijà en train de devenir un super label, gast !

Jean-Pierre Nedelec

FacebookTwitterTumblrGoogle+