Journée littérature des Andes

La journée littérature 2015 sera dédiée aux pays andins

Colombie, Bolivie, Pérou, Équateur, Argentine et Chili

SAMEDI 29 AOÛT 2015, de 9h à 17h

RAMIRO

Les invités

La journée littérature est initiée par la commission littérature du Festival, qui vous convie à un rendez-vous de découverte et de rencontres avec des auteurs, autour des livres et des enjeux de régions d’Amérique latine…De nombreux aspects de l’écriture seront abordés grâce aux invités et intervenants, avec une réflexion notamment autour de la violence dans la littérature.

Fiche d'inscription, programme et tarifs >>> InscriptionLitt

Christan Ryo

christian-ryo

Il sera le médiateur de cette journée.

Directeur de l’établissement public de coopération culturel Livre et lecture en Bretagne depuis 2008, Christian Ryo a travaillé de nombreuses années dans le secteur de l’édition. Il met un premier pied à l'étrier à Villeurbanne, en 1987, dans une petite maison d'édition d'Art contemporain. Après un passage par P.O.L, en littérature, il rejoint l'Opéra Bastille pour l'édition des programmes, puis une filiale des musées nationaux, avant de devenir éditeur pour Ouest-France-Edilarge, en 2001.

Diego Trelles Paz

diegoTrellesPaz

Diego Trelles Paz né à Lima au Pérou en 1977. Journaliste, écrivain, critique (cinéma et musique), scénariste et universitaire, il est connu en Amérique latine pour ses réflexions sur le roman policier et ses recherches sur l’écrivain chilien Roberto Bolaño. Bioy est son premier roman traduit en français

Ramiro Oviedo

ramiro-oviedo

Ramiro Oviedo né à Chambo en Équateur en 1952. Fils de cordonnier, il exerce cette profession avant de quitter son pays pour la France où il obtiendra un doctorat avant d’enseigner la littérature sud-américaine. Il est l’auteur de plusieurs recueils de poésie publiés en Équateur et en France notamment Les poèmes du colonel Buendia.

Claire Sourp

Claire Sourp

Après sa thèse intitulée Le texte à l'épreuve de la violence, l'autorité de l'écrivain, Mario Vargas Llosa, 1975-2000 (publiée aux PUR en 2013) Claire Sourp est aujourd'hui maître de conférences à l'université Rennes 2 depuis septembre 2008, elle continue à travailler sur les thématiques de l'esthétisation de la violence en littérature dans un laboratoire de recherche qui réfléchit sur les questions de mémoire, d'identité et de territoire.

Plus d'infos sur Diego Trelles Paz et sur son livre BIOY :

  • Article dans le journal Marianne >>>
  • Article et critique sur le blog l'escalier des aveugles >>>

 

Bioy, roman traduit par Julien Berrée

Lima, années 80. Alors que l’Etat et la guérilla du Sentier Lumineux se livrent une guerre sans merci, Elsa, une jeune militante communiste, est soumise aux viols et à la torture des militaires. Parmi eux, Bioy, jeune caporal tétanisé par ce déchaînement de violence.

Lima, années 2000. Bioy est désormais à la tête d’un des gangs les plus violents de la ville, au service des cartels de la drogue et du crime organisé. Ses anciens collègues de l’armée sont en prison ou en fuite aux Etas-Unis.

Vingt ans se sont écoulés qui ont plongé le Perou dans l’abîme, et c’est le récit de cette chute que ce roman nous livre à travers les destins croisés de Bioy, d’Elsa, d’un flic infiltré et d’un étrange garçon assoiffé de vengeance.

Intrigue tentaculaire, récit à la chronologie chaotique qui mêle le passé au présent et emprunte à des formes aussi diverses que l’écriture cinématographique ou le blog, Bioy forme un puzzle romanesque qui déploie toutes les facettes de la violence, de l’horreur et la déchéance humaine et tente sans relâche de répondre à cette question : l’idée même de rédemption a-t-elle encore un sens ?

En plaçant la violence et la question de la banalisation du mal au cœur de son livre, Trelles Paz s’affirme comme l’une des voix latino-américaine les plus prometteuses du roman noir.

 

 

Plus d'infos sur Ramiro Oviedo :

Professeur de Littérature latino-américaine à l’université du Littoral Côte d’Opale. Il a publié plusieurs recueils de poésie, entre autres : Serpencicleta (Eskeletra, 1995); Esquitofrenia (Eskeletra, 2000); Escanner (université de Cuenca, 2005), Los poemas del Coronel Buendía, (CCE, Quito,2007); Boca a boca (Eskeletra 2008); Maleta de mano, (Editorial Sur, Quito, 2009); Cajita de bla-bla, (Municipalité de Pichincha, 2012);Les poèmes du colonel Aureliano Buendía et cocktail molotov, (Ed. Con las uñas, (Bogotá, 2013).

En français : Hiéroglyphe, 1997; Semaine Sainte, 1998; Fanesca, 1999; La nature se méfie de la vitesse, 2000; Les poèmes du Colonel (Ed. Jacques Brémond 2002, Prix Trouvères 2002 - Le Touquet, et prix Claude Sernet 2004, Rodez).

Oviedo est co-auteur, avec Augusto Rodríguez, de l'anthologie bilingue Séparer le blanc de la lumière, 33 poètes Équatoriens du XXIe siècle (SENAMI, Quito 2011 Traduit de l’espagnol (Équateur) par Rémy Durand, avec la participation d’Anne-Marie Durand-Kennett et Gabrielle Lécrivain.

Extrait de la présentation par Serge Pey de Ramiro Oviedo, lors du XXe Marché de la Poésie à Paris, le 26 juin 2004 

« L'art de Ramiro Oviedo est celui de la chair du monde, de l'humour à l'amour, de la table de dés de Mallarmé au comptoir des ivresses. Chercheur de trésors qu'il trouve dans la langue il sait déstabiliser les nuits dans lesquelles ils se trouvent pour renverser le sens du monde et en découvrir les souterrains et les labyrinthes. L'authenticité du poème fait exploser la fabrique du poème. A l'heure de la révolte contre les savoirs faire de l'écriture qui se prend pour la poésie, les savoir être de la poésie inventent leurs manières de questionner le monde. Ramiro Oviedo est aussi un poète d'action».

Ramiro Oviedo figure dans la Antología Esencial de la Literatura Ecuatoriana, d’Hernán Rodríguez Castelo et Jorge Enrique Adoum, et dans les anthologies Alfaguara, Tempestad secreta et Banda Hispánica. Dans le domaine de la recherche, il a organisé et participé à des colloques internationaux sur les littératures équatorienne et latino-américaine contemporaines, en particulier sur Hugo Mayo, Jorge Enrique Adoum, Juan Gelman et Roberto Bolaño.

Participation financière :

  • Individuels : 30€, repas inclus hors boisson /15€ sans repas
  • Professionnels : 75€ repas inclus hors boisson /60€ sans repas

Le programme :

9 h 00

accueil

9 h 30

Ramiro Oviedo brossera un panorama de la littérature des pays invités, ponctué de lectures de ses poèmes et d’extraits de livres.

10 h 45

Intervention de Claire Sourp sur les réalités de la lecture, la place du livre,
le contexte social, et le thème de la violence au sein de la littérature sud-américaine.

12 h 30

Déjeuner en commun sur réservation, à l’hôtel de France

14 h 00

Diego Trelles Paz évoquera, au travers de son roman Bioy, son approche de l’écriture, sa narration originale et son rapport à l’histoire contemporaine du Pérou.
Lectures d’extraits de Bioy et échanges avec le public.

17 h 00

Fin.

Ouvrir le formulaire d'inscription >>>InscriptionLitt

Merci de renvoyer le formulaire complété, accompagné du règlement à

Stéphanie Pihéry

Festival de cinéma de Douarnenez

BP 206

13, rue Michel le Nobletz

29172 Douarnenez cedex

FacebookTwitterTumblrGoogle+