Intersexion au Festival des libertés

Le Festival s'associe au 2ème festival des libertés et des droits de l'homme en Finistère

Une programmation de films en Finistère du 21 janvier au 4 février

Le programme : les films, les lieux, les dates >>>

Le 2e Festival des Libertés et des Droits de l'Homme, organisé par la Fédération LDH 29 vous invite à participer à des rencontres-débat autour d'une grande diversité de films et documentaires, dans plusieurs villes finistériennes.

La programmation est disponible sur la page officielle du Festival: http://www.facebook.com/FestivalLDH29/

 

DEUX TEMPS FORTS GRATUITS À QUIMPER

  • le dimanche 31 janvier, à 14h, rendez-vous à l'Espace associatif:

Intersexion de Grant Lahood

En présence de deux invités, Vincent Guillot et Christèle Fraïssé.

En partenariat avec le Festival de cinéma de Douarnenez et OII francophonie (Organisation

internationale des intersexes).

affiche partenaires 31 janvier 2016.png

"Intersexion" de Grant Lahood (2012, Nouvelle Zélande – 1h09- VOSTF)

Loin de l'imaginaire antique, les hermaphrodites existent. Renommés intersexes par la médecine au XXe siècle, l'immense majorité d'entre eux subit dès les premiers mois de leur vie des chirurgies correctrices pour en faire des filles ou des garçons normé/e/s, invisibilisant ainsi cette minorité. Cependant, dès les années 1990, les premières personnes à avoir subi ces modifications corporelles, devenues adultes, ont pris la parole pour dénoncer ces mutilations et ces tortures.

Bruce Mani Mitchell° fait partie des pionnières en étant, depuis un quart de siècle, une des figures du mouvement intersexe. La force de Mani est d'avoir su à la fois témoigner de l'horreur de son vécu et d'en faire quelque chose de positif tout en contribuant à l'émergence d'une réelle communauté intersexe internationale.

C'est ce qu'elle nous raconte dans ce documentaire construit comme une espèce de road movie dont elle est le fil conducteur, se promenant à la rencontre des protagonistes anglophones de la tragédie hermaphrodite.

Grâce à ce documentaire, les spectateurs découvriront les revendications intersexes qui ont été intégralement reconnues pour la première fois au monde par la République maltaise le 1er avril 2015 (loi visant à protéger les droits des personnes intersexes, trans et fluides en interdisant les mutilations génitales sur les nourrissons et les enfants et en portant leur autodétermination). D'autres pays européens se questionnent quant aux pratiques médicales alors que la France fait preuve d'une inertie en refusant tout dialogue avec les intersexes mutilés devenus adultes.

Pourtant, 8000 enfants sont modifiés hormonalement chaque année en France dont 2000 subiront de multiples chirurgies de conformation sexuelle, soit plus de cinq bébés intersexes de moins de 3 mois chaque jour, avec la complicité de l’État français.

Au delà de la question intersexe, ce documentaire questionne la prise en main par le bio pouvoir (justice, médecine, labos pharmaceutiques,...) de sujets fondamentaux SANS débat de société.

Au delà de la tragédie individuelle, c'est avant tout une tragédie institutionnelle./ ©VG

Venez discuter avec nos invité/e/s : Vincent Guillot, compagnon de route de Mani Mitchell° et co-fondateur de l'OII et Christèle Fraïssé, maîtresse de conférence en psychologie sociale, UBO Brest.

Ressources en français: OII Francophonie:
https://www.facebook.com/OII-Francophonie-496970803702972/
http://oiifrancophonie.org/

Sources en anglais: http://www.intersexionfilm.com/
https://www.youtube.com/watch?v=RVmPJVPLP-U

  • le jeudi 4 février, à 20h30, rendez-vous au Cinéma Quai Dupleix:

Même pas peur! de et en présence d'Ana Dumitrescu

En partenariat avec Gros Plan.

Même pas peur partenaires 4 février 2016.png

"Même pas peur" de et en présence de la réalisatrice Ana Dumitrescu (2015, France - 1h47)

Le film « Même pas peur ! » commence le jour d’après, c’est-à-dire le 12 janvier, le lendemain de la grande manifestation du 11 janvier qui a rassemblé plus de quatre millions de personnes dans les rues, en France et à l’international. Les événements des 7, 8 et 9 janvier 2015 ont impacté notre société d’une manière sans précédent. L’union et la solidarité ont été le mot d’ordre de ces quelques jours. Toutefois la peur de la suite existe, qu’elle soit située au niveau du terrorisme ou bien du clivage de la nation

+ d'infos: http://memepaspeur-film.com/index.html

LE RESTE DU PROGRAMME? TOUS LES FILMS DU FESTIVAL >>>

Contact: festival.ldh29@gmail.com

FacebookTwitterTumblrGoogle+