La semaine…

à bout de souffle
Place du festival, entrée libre   Le vendredi 22,   Fanfare Savato à l’apéro   Le dimanche 24,   Duo du Bas Place du sémaphore Le Duo du Bas c’est deux voix de femmes. Tour de chant, c’est une mosaïque. Elsa est bretonne, Hélène est basque. Lorsqu’elles se sont rencontrées, elles ont échangé des fragments de leurs vies. Elles se sont transmis l’une à l’autre des chants rencontrés chez elles ou lors de voyages. Puis, ensemble, elles ont continué à picorer, à arranger et à se forger un répertoire original. Chaque chanson est un récit, une langue et une invitation au voyage.   Le lundi 25,   El Maout, one man band    C’est quoi? El Maout,sinon le bélier ou celui qui fonce tête baissée… “Je fabrique des morceaux avec ma voix, les sons sortent de ma bouche, passent dans la machine et ressortent prêts à énerver les tympans. S’ajoutent à ça un tom basse, une caisse claire et une cymbale, le beat est posé! Maintenant je vous crache une prose instantanée, un amas de sons qui claquent et donnent du rythme, de la vitesse, du mouvement…” Voilà la bête est lancée et plutôt que de vous mettre sur son passage, laissez vous porter par cette bombe à poil laineux, donnez lui ce… Lire la suite

Place du festival, entrée libre

 

Le vendredi 22,

 

Fanfare Savato à l’apéro

 

Le dimanche 24,

 

Duo du Bas

Place du sémaphore

tourdechant1

Le Duo du Bas c’est deux voix de femmes. Tour de chant, c’est une mosaïque. Elsa est bretonne, Hélène est basque. Lorsqu’elles se sont rencontrées, elles ont échangé des fragments de leurs vies. Elles se sont transmis l’une à l’autre des chants rencontrés chez elles ou lors de voyages.
Puis, ensemble, elles ont continué à picorer, à arranger et à se forger un répertoire original. Chaque chanson est un récit, une langue et une invitation au voyage.

 

Le lundi 25,

 

El Maout, one man band

 

 C’est quoi? El Maout,sinon le bélier ou celui qui fonce tête baissée… “Je fabrique des morceaux avec ma voix, les sons sortent de ma bouche, passent dans la machine et ressortent prêts à énerver les tympans. S’ajoutent à ça un tom basse, une caisse claire et une cymbale, le beat est posé! Maintenant je vous crache une prose instantanée, un amas de sons qui claquent et donnent du rythme, de la vitesse, du mouvement…” Voilà la bête est lancée et plutôt que de vous mettre sur son passage, laissez vous porter par cette bombe à poil laineux, donnez lui ce que vous avez en vous et il s’en servira comme d’un carburant pour alimenter le tracteur ! En deux mots: Electro Buccal’

 

Le mardi 26, fanfare Zbalise

 

Le mercredi 27, fanfare A bout de souffle

 

Le vendredi 28, fanfare Reuze bonbons