Collectif Torr e benn

torr e benn

Torr e Benn, créé en 1972 lors de la grève du Joint Français de Saint-Brieuc, est un collectif sans existence « officielle ». Le groupe réalisera jusqu’en 1975 des films spontanés mettant en images des grèves et des manifestations. Dans la mouvance des idées de Mai 68, mais d’horizons différents, les membres du collectif sont entre la Bretagne et Paris : Jean-Louis Le Tacon est alors étudiant en sociologie à Rennes, Patrick Prado a déjà participé à l’Association Populaire d’Image Cinéma (APIC) à Paris, il y a aussi Geneviève Delbos. Torr e Benn tire son nom des paysans révoltés de 1775, les Bonnets rouges, dont la devise était casse-leur la tête. Les films étaient réalisés en Super 8, souvent « saisis au grand capital », expédiés au labo et montés quinze jours plus tard pour être diffusés. La vidéo sera rapidement utilisée pour une plus grande liberté d’action : « On filmait le matin, on montait – ou pas – l’après-midi et on diffusait le soir ». (Jean-Louis Le Tacon). Distribution : Cinémathèque de Bretagne.