Crossing The Bridge : the sound of Istanbul



Résumé :

Fort de ses origines turques, Akin a décidé de dresser l’état des lieux de la scène musicale d’Istanbul. Il est secondé dans son entreprise par le musicien Alexander Hacke, bassiste du groupe indus Einstürzende Neubauten. Il y a une impressionnante richesse et variété des genres et styles abordés. D’où une réelle interpénétration des influences, des genres et des instruments voir comment le groupe Ceza s’est réapproprié le hip-hop avec des vocaux frénétiques en turc qui n’ont rien à envier à Eminem. Ce voyage à travers les genres, allant de la caricature punk-rock aux mélopées envoûtantes de la star de cinéma Orhan Gencebay, virtuose du saz, a pour atouts majeurs la mobilité de la caméra et de l’équipe. On filme des musiciens des rues, militants de la lose (Siyasiyabend), aussi bien que des ancêtres de la chanson arabisante (la doyenne Müzeyyen Senar, 86 ans, sorte d’Oum Kalsoum locale). Une radiographie assez riche et fouillée des divers courants musicaux qui traversent Istanbul, plaque tournante de l’Orient et de l’Occident

FacebookTwitterTumblrGoogle+
Fiche technique :

Scénario : Fatih Akin

Production : Corazón International NDR, Intervista, Norddeutscher Rundfunk

Distribution : Diaphana

Genre : Documentaire

Pays de production : ALLEMAGNE, Turquie

Année : 2005

Durée : 1h33

Format : 35 MM.

Sous-titres : VOSTF

Montage : Andrew Bird

Interprétation : Alexander Hacke, Aynur, Baba Zula, Brenna MacCrimmon, Ceza, Duman, Erkin Koray, Mercan Dede, Muezeyyen Senar, Orhan Gencebay, Orient Expressions, Replikas, Selim Sesler, Sezen Aksu, Siyasiyabend

Prix et distinctions : Compétition officielle Cannes 2005


Centre de ressouces :
Format disponible pour pré-visionnement : non