Fleur de Tonnerre

fleurdetonnerre-98


Résumé :

Ce fut une enfant adorable, une jeune fille charmante, une femme compatissante et dévouée. Elle a traversé la Bretagne de part en part, tuant avec détermination tous ceux qui croisèrent son chemin : les hommes, les femmes, les vieillards, les enfants et même les nourrissons. Surnommée Fleur de tonnerre, elle s’appelait Hélène Jégado, et le bourreau qui lui trancha la tête le 26 février 1852 sur la place du Champs-de-Mars de Rennes ne sut jamais qu’il venait d’exécuter une des plus terrifiantes meurtrières de tous les temps. En 2013, Jean Teulé, par sa plume, ’avait porté à la connaissance du grand public. Dans cette adaptation cinématographique, Stéphanie Pillonca-Kervern a choisi de la ressusciter.
“Je veux mettre en lumière des parcours de femmes différentes, loin de mon univers. Celles que l’on ne regarde pas et celles que l’on regarde trop. Celles que l’on condamne et celles que l’on ignore. Je veux parler des femmes (…) J’avais rencontré Jean Teulé puisque j’avais adapté Le magasin des suicides pour le théâtre et le projet n’a finalement pas abouti. Il m’a envoyé son roman Fleur de Tonnerre et j’ai été touchée par cette femme. J’ai été émue par le parcours de cette petite fille devenue criminelle et observatrice de sa propre chute. Je suis partie de la base du livre en m’éloignant un peu pour l’adaptation. La suite fut un combat. Celui de mener un premier film d’une femme, sur une femme, qui tue… L’histoire de Fleur de Tonnerre est celle d’une femme en souffrance qui a envie d’être aimée. Je voulais parler de la condition des femmes à cette époque, qui renvoie évidemment à un sujet intemporel. Aujourd’hui, il y a 3% de femmes en prison. Ce sont des femmes aux parcours difficiles dans une société qui ne les a pas soutenues avant de commettre l’irréparable. Je n’excuse pas, je tente de comprendre. Je veux montrer que le manque d’amour mène à la haine.” Stéphanie Pillonca-Kervern

FacebookTwitterTumblrGoogle+
Fiche technique :

Réalisateur : Stéphanie Pillonca-Kervern

Scénario : Stéphanie Pillonca-Kervern et Gustave Kervern

Production : JPG Films, Les productions du Ch’timi, Nexus Factory (Belgique), Umedia (Belgique)

Distribution : Sophie Dulac Distribution

Genre : Fiction

Pays de production : France

Année : 2016

Durée : 1H40

Colorisation : Couleur

Son : Gautier Isern

Musique : Matthieu Gonet et Sylvain Goldberg

Interprétation : Benjamin Biolay, Catherine Mouchet, Christophe Miossec et Martine Chevallier, Déborah François, Féodor Atkine, Jonathan Zaccaï


Centre de ressouces :
Format disponible pour pré-visionnement : non