Saigneurs

Saigneurs


Résumé :

Projection en avant-première

Un film sur le travail, hommage à ces ouvriers qui sont si présents dans l'actualité et notre quotidien en Bretagne.

Le travail, de tous, le pire qui soit parce que pénible, dangereux, sous-payé, précaire… Le pire parce que nié ou méprisé par notre société de consommation… C’est celui de découpeur, tueur, désosseur, pareur, saigneur… Autant de spécialités que l’on retrouve dans un abattoir.
Ce lieu est chargé de fantasmes, métaphore de cette société qui broie, formate,… symbole de ce monde du travail qui cache ses prolétaires et le “sale boulot”.
De cet imaginaire, les réalisateurs ont voulu montrer la réalité, une usine de 1000 personnes qui oscillent entre fierté du savoir faire et fatigue du labeur. De ces abatteurs, ils ont voulu faire des seigneurs car ils portent toute la noblesse de l’être humain, en même temps que sa tragique dépréciation.
Cette plongée dans le quotidien des ouvriers d'un abattoir a été tourné à SVA Jean Rozé de Vitré, un des nombreux abattoirs bretons comme Coperl, Bigard, Gad, Jean Floc'h, Kermené-Leclerc, Tilly-Sabco, Doux ...

Rappelez-vous c'était en 2013 en Bretagne... le contexte social toujours d'actualité.
« La saignée se poursuit donc dans l'agroalimentaire breton. La liste des fermetures de sites ne cesse de s'allonger. La série noire a débuté en juin 2012, avec l'annonce de la faillite du volailler Doux. L'entreprise a, depuis, supprimé un millier d'emplois ».
« Près d'un millier d'emplois vont être supprimés dans les abattoirs de porcs Gad. Le verdict, attendu, a été prononcé par le tribunal de commerce de Rennes. En approuvant le plan de continuation de Gad, placé en redressement judiciaire, le tribunal a prononcé la fermeture de l'abattoir de Lampaul-Guimiliau, dans le Finistère, mais aussi du siège de Gad, et d'un autre site à Saint-Nazaire. Les salariés de Lampaul-Guimiliau, qui attendaient que le couperet tombe en faisant blocus devant leur usine ...»

La fiche métier que l'on trouve dans les agences d'interim: Ouvrier en abattoir
« L’ouvrier désosseur en abattoir travaille en contact direct avec la viande, mais se spécialise dans une tâche précise de la chaîne de production. L’agroalimentaire demande un rythme de travail fixe, il faut donc savoir travailler en équipe. C’est un métier qui demande une bonne condition physique en plus d’une bonne connaissance de la viande et des techniques de découpe. Le travail en abattoir reste difficile, en plus du contexte d’usine (travail de nuit ou les week-ends, production dans le froid), il faut être habitué à la vue du sang. C’est un métier qui offre beaucoup de débouchés avec de la motivation. »

FacebookTwitterTumblrGoogle+
Fiche technique :

Réalisateur : Raphaël Girardot, Vincent Gaullier

Scénario : Raphaël Girardot, Vincent Gaullier

Production : Iskra, Mille et Une. Films

Distribution : Iskra

Genre : Documentaire

Pays de production : France

Année : 2015

Durée : 1h30

Format : Vidéo

Colorisation : Couleur

Image : Philippe Van Leeuw, Raphaël Girardot

Son : Corinne Gigon, Vincent Gaullier

Montage : Charlotte Tourres


Centre de ressouces :
Format disponible pour pré-visionnement : non