Kezako pour l’après #2 – édito





...

Dans ce deuxième numéro du Kezako pour l’après nous continuons à prendre des nouvelles d’ailleurs, à relayer des réflexions qui prennent parfois la forme de coup de gueule.

Malgré tous les vents contraires, nous ne cesserons pas de nous nourrir de ces échanges et poursuivrons un cheminement qui a commencé il y a plus de 40 ans.

Dans ces temps de ralentissements apparents, c’est l’essentiel qui s’accélère. Nous allons continuer à faire entendre les voix de celles et ceux qui sont toujours là pour les autres. Celles et ceux pour qui soulager, redonner la possibilité aux autres d’être, de tisser du sens, de s’émanciper est la seule récompense.

À très bientôt.