Bretagnes

Depuis sa création en 1978, si le Festival reste fidèle à ses regards croisés et donne à voir la filmographie de peuples minorisés à travers le monde, il a toujours accompagné et donné à voir ce qui se fait en Bretagne.Le Grand cru Bretagne, approche de la production annuelle, fait du Festival l’un des rendez-vous pour les professionnels bretons, avec une belle occasion de montrer leur film et de rencontrer le public. Il est porté par Daoulagad Breizh, association partenaire, historiquement et intimement liée au Festival, qui travaille à l’année à la diffusion des films de Bretagne.

Daoulagad Breizh
02 98 92 97 23
daoulagad.bzh@orange.fr

La sélection Grand Cru est faite par un comité de salariés et d’administrateurs des associations Festival de cinéma et Daoulagad Breizh. Elle est à la fois subjective et représentative de la production de l’année. Cette année, nous avons retenu 21 documentaires, 10 fictions dont 1 long-métrage et 2 films d’animation, parmi 110 films qui nous avaient été proposés. Des films produits par des sociétés installées en Bretagne, tournés ailleurs parfois ; des films tournés par des réalisateurs bretons, ici ou ailleurs ; des films autoproduits. Ni quota, ni thématique, mais toujours de la diversité et des coups de cœur à partager avec le public, en compagnie des réalisateurs et producteurs. Sans oublier les rendez-vous consacrés à la création audiovisuelle en langue bretonne, qui sont devenus des temps forts du Festival.

Projection-rencontre à marée basse sur l’île Tristan

DIMANCHE 18 AOÛT À 12H45 – ENTRÉE GRATUITE

Séance spéciale organisée par Daoulaged Breizh, la ville de Douarnenez, le Parc naturel Marin d'Iroise, le Conservatoire du Littoral et le Festival de cinéma de Douarnenez. Cinéph’île Tristan est un cycle de projections-rencontre qui se font, depuis plusieurs années, une fois par mois, d’avril à septembre selon des thématiques en lien avec le lieu comme l’insularité, le monde maritime, l’environnement, ou du fait que la ou le cinéaste habite dans le Pays de Douarnenez. Le passage (aller et retour) se fait à pied à marée basse entre 12h25 et 14h30.

Brezhoneg war ar skrammoù / Du breton sur les écrans

E 2014 e oa bet aozet ar c’hentañ Pitch dating brezhonek, gant ar soñj da ambroug tud a oa bet raktreset ganto krouiñ un dra bennak dija. Er bloaz-se hag er bloazioù war-lerc’h ez eus bet meur a bitch-all ha meur a lennadenn senarioioù ivez. Deuet zo brezhonegerien da gontañ kaoz diwar-benn ar filmoù raktreset ganto ha da zifenn o raktresoù dirak produerien ha skignerien.
Ha ma vez graet ar gont hiziv, peseurt emdroadur zo bet, nevez zo, gant ar c’hrouiñ filmoù ha kleweled e brezhoneg ? Daoust ha trawalc’h zo ? Douget e vefer da respont « n’eus ket », gant an nebeud a filmoù brezhonek bet resevet ganeomp evit Dreistdibab Breizh ar bloaz-mañ. Diwar gement-mañ omp deuet da glask gouzout petra a rankfer kaout, hiziv, evit gwelet ar c’hrouiñ o tiorren da vat e brezhoneg. Daoust hag ambroug ar raktresoù muioc’h ha gwelloc’h, dre modoù nevez, eo a vefe dav ober evit aesaat kas anezho da benn ? Kement raktres zo, evel a ouzer, a c’houlenn ur pezh-mell labour a-benn dont da c’henel un oberenn arz. Ha stankoc’h e vefe ar skoilhoù war hent ar re a vez o krouiñ en ur yezh vinorelaet ? Penaos mont dreisto ?
Un daol-grenn a ginnigomp deoc’h eta, digor bras d’an holl. Pedet e vo tud a zo empleget mod pe vod war dachenn ar c’hrouiñ e brezhoneg, tud hag a c’hello testeniañ diwar-benn o hent, o buhez-labour, o skiant prenet. N’eo ket lavaret ez eo respontoù a vo degaset ganto, met da vihanañ o ali, o meno, kement ha klask gwellaat.
Gwelet a reomp ivez an daol-grenn-se evel un digarez da eskemm mennozhioù ha titouroù gant ar re a vo deuet gant o raktresoù filmoù hag a c’hello displegañ ar pezh emaint o c’hortoz, o savboent, o diaezamantoù.

En 2014, un premier Pitch-dating brezhonek est né. L’idée était d’accompagner des démarches de création. Cette année-là et les années suivantes, d’autres pitchs et lectures de scénarii ont suivi. Des brittophones sont venus échanger sur leur projet de films et les défendre, face à des producteurs et des diffuseurs.
Aujourd’hui quel bilan peut-on faire sur l’évolution d’une création cinématographique en breton ? Est-elle suffisante ? Le peu de films en breton reçu pour le Grand cru Bretagne cette année, pourrait nous inciter à répondre par la négative. Ce constat nous conduit à nous interroger sur ce que devrait, aujourd’hui, requérir l’émergence d’une création en breton. Faut-il plus d’accompagnement(s) ou d’autres modalités pour la favoriser ? On sait que tout projet exige un travail colossal pour aboutir à un objet artistique. Les obstacles sont-ils plus nombreux quand on crée en langue minorisée ? Comment les surmonter ?
Nous proposons une table-ronde largement ouverte, avec, notamment, des personnes impliquées dans la création en langue bretonne, qui pourront, en témoignant de leur parcours et/ou de leur expérience, sinon apporter des réponses, au moins suggérer des préconisations. Nous la concevons aussi comme un temps d’échange avec celles et ceux qui ont des projets et qui exprimeront leurs attentes, leur point de vue ou leurs difficultés.

MEURZH 20 A VIZ EOST / MARDI 20 AOÛT, HÔTEL DE FRANCE

PERAK SEVENIÑ FILMOÙ BREZHONEK E 2019 ? PENAOS KROUIÑ E BREZHONEG ? (TAOL-GRENN ETRE DEK EUR HA KREISTEIZ HANTER)

Gant Nolwenn Korbell (komedianez ha muzisianez), Michèle Beyer (skrivagnerez), Anna Lincoln (produerez), Kaou Langoet (komedian), Fred Prémel (produer), Laurence Ansquer (produerez)...

TABLE-RONDE : POURQUOI FAIRE DES FILMS EN LANGUE BRETONNE EN 2019 ? COMMENT CRÉER EN LANGUE BRETONNE ? (DE 10H À 12H30)

Avec Nolwenn Korbell (comédienne et musicienne), Michèle Beyer (écrivaine), Anna Lincoln (productrice), Kaou Langoët (comédien), Fred Prémel (producteur), Laurence Ansquer (productrice)...

KEMENN AR C’HROUIDIGEZH UR SKOAZELL EVIT SIKOUR SKRIVAÑ SENARIOIOÙ A FALTAZI EVIT AR SKINWEL E BREZHONEG (ETRE KREISTEIZ HANTER HAG UN EUR)

Kinniget e vo ar mod-labour hag an deiziataer gant Rannvro Breizh, Frañs 3 Breizh ha Brezhoweb. Evit reiñ startijenn d’ar c’hrouiñ ha broudañ tud da seveniñ heu- liadoù skinwel a faltazi e brezhoneg e vo lakaet e plas ganto ur skoazell ispisial difer. Petra eo ar pal, evit a sell gennad ar c’hleweled e Breizh ? Ober a seurt ma vo un tamm mat liesoc’h temoù ha danvez ar senarioioù ha ma vo gallet produiñ er vro heuliadoù nevez da vezañ skignet da c’houde war ar chadennoù skinwel hag ar genrouedad.

ANNONCE DE LA CRÉATION D’UNE AIDE À L’ÉCRITURE DE SCÉNARIOS DE FICTION TÉLÉVISÉE EN LANGUE BRETONNE (DE 12H30 À 13H)

Présentation des modalités et du calendrier par la Région Bretagne, France 3 Bretagne et Brezhoweb. Afin de dynamiser et promouvoir la création de séries de ction télévisée en breton, ces trois partenaires mettent en place en 2019 une aide spécifique. L’objectif est d’apporter à la filière une diversification des thèmes et contenus scénaristiques et de permettre la production en Bretagne de nouvelles séries qui seront diffusées sur les chaînes de télévision et internet.

SADORN 24 A VIZ EOST, SINEMA AR C'HOUI / SAMEDI 24 AOÛT, CINÉMA DES HALLES

 ABADENN RONAN HIRRIEN (DA 4E)

Kazetenner e gamera eo Ronan Hirrien e France 3 Breizh, seveniñ a ra filmoù kelaouiñ evit an abadennoù brezhonek hag evit ar c’heleier a vez war ar chadenn-se. Oberour-filmaozour eo, sevenet meur a deul film brezhonek gantañ. Ar beajoù hag ar yezhoù a blij kalz dezhañ. Programmet eo ganeomp e zaou deul film nevesañ, ha war al lec’h e Douarnenez e vo-eñ ivez :

• Yann-Fañch Kemener, tremen en ur ganañ / Yann-Fañch Kemener, passer en chantant
• Aneirin Karadog barzh e douar ar varzhed / Aneirin Karadog, poète en terre de poètes

SÉANCE RONAN HIRRIEN (À 16H)

Journaliste et cameraman à France 3 Bretagne, Ronan Hirrien réalise des reportages pour les émissions en langue bretonne et pour les différents journaux de la chaîne. Auteur-réalisateur de plusieurs documentaires en breton, il a le goût des langues et du voyage. Nous programmons ses deux derniers documentaires, en sa présence :

• Yann-Fañch Kemener, tremen en ur ganañ / Yann-Fañch Kemener, passer en chantant
• Aneirin Karadog barzh e douar ar varzhed / Aneirin Karadog, poète en terre de poètes

Ateliers « Portraits de Mellionnec »

MERCREDI 21 AOÛT À 10H - À LA MJC

Depuis 2013, Ty Films propose chaque année à quatre jeunes auteurs de réaliser chacun le portrait d’un habitant de Mellionnec. L’idée est simple : deux semaines pour écrire, réaliser et monter leur film. Ces ateliers sont coproduits par Ty Films (Mellionnec) et Carrément à l’Ouest (Carhaix), avec la participation de KUB, et le soutien de Tébéo, Tébésud, TVR (les chaînes locales soutenues par la région Bretagne). C’est un vrai défi qui est proposé : en deux semaines il faut faire la connaissance d’un inconnu, se chercher, s’apprivoiser, trouver un langage commun. Chacun arrive avec son regard, cet univers se mêle à la personnalité de leur personnage, et, de-là, naît un film. Au fil des ans, c’est à la fois le portrait de la commune qui se dessine et celui de la jeune création documentaire contemporaine.  En 2018, Marion Boé, Sabrina Cohen, Liza Le Tonquer et Jonas Marpot ont décidé de relever le défi, encadrés par Gaëlle Douël et Jean-Jacques Rault à la réalisation, Marie-Pomme Carteret au montage et Frédéric Hamelin au son.

Plus d'informations et fiches films à venir !

FacebookTwitterTumblr