Concert de clôture

Samedi 27 août, sur la place du Festival, à partir de 18h30

Entrée : 10 euros

Medz Bazar

Des Balkans à l'Anatolie, du Caucase au Moyen-Orient, le collectif (ré)interprète musiques traditionnelles et joue ses propres compositions originales! Sur scène, c’est un véritable “grand bazar”, où se mêlent percussions orientales de toutes sortes; chants arméniens, turcs, kurdes, persans, arabes et même américains et français; accompagnés d'un accordéon, d'une clarinette et d'un violon. Tout en conservant un répertoire traditionnel, le collectif joue désormais ses propres compositions, nées de la collaboration de tous ses membres. De fait, ces compositions sont aussi riches et variées que les origines des membres de Medz Bazar !

Pour les suivre >>> Facebook

Finzi Mosaïque Ensemble

De l’arabo andalou au flamenco, de la sîrba roumaine au karsilama turc… Le groupe prend plaisir à faire rejaillir des pépites de la musique traditionnelle en y incorporant savamment sa touche made in France. Le tout ciselé de compositions originales. La voix du groupe s’appelle Nuria Rovira Salat : un concentré de puissance féminine, de grâce, de volupté, de chaleur… Cette beauté catalane est d’abord connue pour sa parfaite maîtrise du répertoire des danses orientales et tsiganes. Désormais il faudra compter avec la pureté de sa voix! La belle a un avenir prometteur. Le Finzi Mosaïque Ensemble s’en réjouit et lui fait honneur en invitant, à ses côtés, le chanteur turc Zéki Ayad Çölaş et le chanteur algérien Bouabdellah Khelifi. Avec ce dernier, ils reprennent le célèbre ya bent bladi chanté dans tout le Maghreb.

Pour les suivre >>> Facebook

Tahribad-ı İsyan

Ils s’appellent Tahribad-ı İsyan, “Révolte contre la destruction”, et ils sont irrémédiablement liés à l’histoire de leurs quartiers respectifs. Le groupe est né en 2008 avec la rencontre de trois jeunes: Asil Koç alias “Slang”, Veysi Özdemir alias “V.Z.” de Sulukule, quartier historique des Rroms à Istanbul, et Burak Kaçar alias “Zen-G”, qui lui, vivait des problèmes similaires dans son quartier Zeytinburnu. Ils ont de la musique dans la tête, ils ont des projets. Une fois la rencontre faite, leur colère devient révolte et leur révolte explose en Rap. (Naz Oké pour Kedistan).

Pour les suivre >>> Facebook, Twitter

FacebookTwitterTumblrGoogle+