Martine Perret, raconte…

A la salle des fêtes

« En Avril 2003, je quittais l'Australie pour le Timor-Leste, avec 2 valises, pour partir un peu à l'aventure et sans plan précis.

J'avais juste l'idée de photographier les débuts du nouveau pays, et suivre mes envies de liberté d'expression. Ce voyage qui devait durer quelques mois, se mua en une année et demie. J'avais vraiment l'impression de vivre l'histoire en direct et de ce fait je n'avais aucune envie de quitter mais bien de prolonger mon séjour autant que je pouvais..."

 

J'ai donc séjourné 5 années à Dili, entre 2007 et 2012. Ce fût passionnant, émotionnel à plein d'égards. J'ai voulu me pencher avec ma photographie sur des questions différentes, telles que l'identité, les transgenres, la transsexualité.... J'ai poursuivi ce travail de portraits intimes pendant mes heures de loisir, les week-ends.

Le Timor-Leste restera pour moi l'expérience la plus marquante de ma carrière et de ma vie en général »

FacebookTwitterTumblrGoogle+