Monde des Sourds·es

RENDEZ-VOUS DU MONDE DES SOURDS

• RENCONTRE AVEC DES SOURDS·ES ALGÉRIENS·NES
AVEC SALIMA ZERDOUM ET RÉDA BRAHMI (MODÉRATRICE LAETITIA MORVAN)
Que veut dire être Sourd·e en Algérie ? Quels vécus, quels statuts, quelles perspectives ? Pour la première fois, un invité du Monde des Sourds·es, Réda Brahmi, nous rejoindra directement d’Algérie. Rencontre et discussion avec deux personnes sourdes algériennes.

• DÉCOUVERTE DE LA LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE (LSF)
AVEC GUILLAUME IZABELLE

• DÉCOUVERTE DE LA LANGUE BRETONNE (EN LSF)
AVEC MAËLC’HEN LAVIEC ET GWENOLÉ LARVOL

• CHANTSIGNE
 AVEC SALIMA ZERDOUM  Sur la grande scène, sous le chapiteau.

RENCONTRE-CINÉMA AVEC SYLVANIE TENDRON
Pour cette 11e édition du Monde des Sourds·es, nous avons le plaisir d’accueillir et de mettre en valeur le travail de l’artiste et vidéaste Sylvanie Tendron. Animée par le collectif 360° et même plus, cette séance alternera projections et discussions.
Sylvanie Tendron explore les comportements liés au langage et à la communication. Pour ce faire, elle puise dans son expérience quotidienne et évoque, avec humour et dérision, l’absurdité, les entraves et les malentendus suscités par la confrontation et la rencontre de la différence.

RDV CAFÉ-MILITANT
AVEC L’ÉQUIPE DE « PERSISTE ET SIGNE »
AVEC BÉNÉDICTE VEILLET, BLANDINE SERRE, SYLVANIE TENDRON ET PAULINE STRŒSSER.
Nous sommes un collectif de personnes Sourdes et Entendantes réunies autour de luttes sociales, politiques et de revendications antiautoritaires et anticapitalistes. Nous proposons des vidéos dans le but de provoquer rencontres et débats dans une optique d’émancipation. Les sujets sont choisis selon un point de vue qui est rarement celui des grands médias. PERSISTE-SIGNE.BLOGSPOT.COM

LECTURE SIGNÉE AVEC ISABELLE KAISERGRUBER
Traduction en LSF d’extraits du livre Entendre d’un regard: Récit d’une femme sourde d’Isabelle Kaisergruber et rencontre avec l’auteure (modératrice Frédérique Abelin).
Ce livre est un remarquable témoignage sur l’univers des Sourds·es, les difficultés qu’il- s·elles éprouvent à s’insérer dans la société et les solutions possibles. Il nous confirme qu’il faut apprendre à vivre avec sa surdité, appareillée ou implantée. « Je suis aidée pour acquérir la langue parlée et communiquer plus facilement avec ceux qui entendent. Mais je suis sourde profonde et je reste toujours sourde profonde. Quant à la Langue des Signes elle m’aide à vivre une communication pleine et sans ambiguïté ». Superbement écrit, il se lit comme un roman.

FacebookTwitterTumblr