Algériennes-Algériens

Rencontres spéciales Algérie

PERRON Tangui
BENSMAÏL Malek

CINÉ-CONFÉRENCE

AVEC TANGUI PERRON

De la Bretagne à l'Algérie, de l'Algérie à la Bretagne, une petite histoire du cinéma militant, avec Tangui Perron, historien, chargé du patrimoine audiovisuel à Périphérie (Seine-Saint-Denis).

FABRIQUE DE FILM

AVEC MATHIEU RIGOUSTE

Rencontre avec Mathieu Rigouste, en cours de réalisation d’un projet intitulé Un seul héros, le peuple. Le 11 décembre 1960, après 130 années de colonisation, le peuple algérien met en échec la répression militaire et envahit les quartiers interdits des grandes villes d’Algérie. film se construira autour de dialogues avec les derniers témoins de ce soulèvement populaire. Leurs paroles, leurs souvenirs et leurs émotions croisent les analyses d’historiens et d’amis de différentes générations.

MASTERCLASS

AVEC MALEK BENSMAÏL

Réalisateur citoyen, Malek Bensmaïl investit depuis plus de vingt ans un territoire quasiment inexistant en Algérie, celui de l’image documentaire. Cette masterclass sera l’occasion de rentrer dans les interstices du Cinéma de Malek Bensmaïl, de mettre en avant la dimension de ses documentaires comme arme cinématographique qui a fait émerger une nouvelle génération de cinéastes en Algérie.

Daho Djerbal2

PERFORMANCE « DÉCOLONISER LE DANCEFLOOR » 

AVEC ARI de B

Une conférence dansée à l’intersection de l’Histoire et de la sociologie a n de redonner aux danses de club et « à la mode » leurs signi cation et portée politiques et de mettre en valeur leurs aspects communautaires et revendicatifs, tout en les mettant en mouvement.

UN WORK IN PROGRESS 

AVEC LEÏLA SAADNA

Portraits sonores et photographiques. Des histoires qui se croisent, ici, à Alger ou à Oran, du continent africain vers l’Europe, des histoires de retours aussi, des trajectoires de fuite, des récits d’exil, de femmes et d’hommes en attente, en recherche, en construction, en espoir d’un monde où il serait possible de vivre, d’être accepté en tant que gay, lesbienne, en tant qu’être humain loin des normes dictées par le patriarcat et l’hétéronormativité. Ceci est un projet en cours, basé sur des entretiens et des portraits photographiques, un projet en recherche de forme autour de nos identités multiples.

DÉCRYPTER LES IMAGES COLONIALES

AVEC DAHO DJERBAL

Dans cette conférence sur l’image(rie) coloniale, l’approche de Daho Djerbal, historien et fondateur de la revue Naqd, sera surtout tournée vers la représentation, la production et la diffusion d’une image perpétuant le rapport de domination en situation coloniale.

Séance de présentation de l'Atelier de Timimoune

Timimoun est le lieu où tout a commencé. À l’initiative de la cinéaste Habiba Djahnine, dont on ne dira jamais assez combien elle a contribué et continue de contribuer à la vie du cinéma algérien, et du collectif Cinéma et Mémoire, un atelier de création de films documentaires a rassemblé pendant plus d’un an et demi six femmes, décidée chacune à écrire et tourner un documentaire qui parlerait d’elles mais aussi des algériens·nes, de leurs mères et de leurs grands-mères, de leurs voisines, de leurs amies et de leurs proches.
Six femmes puissantes. Sonia At Qasi-Kessi, Wiame Awres, Saadia Gacem, Kamila Ould Larbi, Leïla Saadna et Kahina Zina. Davantage si on compte les formatrices, les monteuses et les techniciennes qui ont allié leurs forces, leurs sensibilités et leurs savoir-faire pour dire, à travers le cinéma, des histoires et par là-même, l’Histoire. Des femmes et autant de territoires qui vont de Timimoun à Alger en passant par Sétif, Bouzégane, Bordj Bou Arreridj, Médéa, Oran et Constantine. Elles réussissent ainsi une plongée dans l’intime qui comme toujours dit bien plus que cela, qui comme toujours en explorant l’histoire personnelle dévoile l’Histoire de l’Algérie.
FacebookTwitterTumblr