En 1944, le gouvernement hollandais choisit Joris Ivens pour filmer la libération de l’Indonésie. Débarqué à Brisbane, dans un monde colonial clos, il se réfugie à Sydney où il attend son départ pour l’Indonésie. De sa chambre sur le port, il aperçoit les navires hollandais chargés d’armes, attendant l’appareillage pour Java. Leurs équipages indonésiens se mettent alors en grève, bientôt rejoints par leurs homologues australiens, malais, chinois. Au fil des mois, il se rend compte que le gouvernement hollandais n’a aucunement l’intention de faire de l’Indonésie un pays indépendant. En octobre 1945, Joris Ivens démissionne avec grand fracas de son poste de film commissionner.
Ivens saisit immédiatement la portée de ce mouvement de protestation devenu international : « Les événements qui se produisaient étaient aussi impérieux qu’une bataille et nous devions nous trouver sur le front, caméra au poing. »

Langues : Français

Éditions / Sélections : 2014>Indonésie, Timor, Papouasies>Archipel indonésien

Genres : Documentaire

Réalisateurs : Joris Ivens

Scénaristes : Joris Ivens

Producteurs : The Waterfront Union Australia

Distributeurs : Capi Films

Pays de production : Australie – Année de production : 1946

Formats : DCP

Types de colorisation : Noir et blanc

Version : VOSTF /

Version sous-titres :

Chefs opérateurs : Marion Michelle

Ingénieurs son :

Compositeurs :

Monteurs : Joris Ivens

Comédiens :

Prix et distinctions :

23 juillet 2014

L’indonésie appelle

En 1944, le gouvernement hollandais choisit Joris Ivens pour filmer la libération de l’Indonésie. Débarqué à Brisbane, dans un monde colonial clos, il se réfugie à […]