On imagine souvent que les danseurs et musiciens bretons attendent sagement l’été pour défiler dans les rues en arborant leurs plus beaux costumes. Fiers de leur terroir, ils en sont la mémoire vivante. Vivante ? Oui ! Dans l’intimité d’un vieux quartier de Quimper bat le coeur des Eostiged ar Stangala depuis 1948 : groupe de danse bretonne qui joue avec la tradition tout en y mélant de nouvelles formes pour questionner audacieusement la société d’aujourd’hui.
Le film suit la création de leur spectacle Nask qui s’intéresse à la symbolique du loup et pousse ces artistes amateurs encore plus loin dans leurs retranchements intimes. Qu’ont-ils encore d’animal en eux ?

31 juillet 2018

Mon costume Glazik

On imagine souvent que les danseurs et musiciens bretons attendent sagement l’été pour défiler dans les rues en arborant leurs plus beaux costumes. Fiers de leur […]
31 juillet 2018

PARCELLE 808 Le Ruisseau, la Rivière et le Nid

Tout commence en juin 2015. Erwann Babin plante une rivière de bleuets sur un terrain récemment acquis, référencée parcelle 808. Il y plante aussi sa caméra […]
31 juillet 2018

Plogoff mon amour, mémoire d’une lutte

Qui s’y frotte s’y pique ! Plogoff, petit bourg tranquille, situé à quelques jets de dolmens de la pointe du Raz, semblait être le lieu idéal […]
31 juillet 2018

Raymonde ou l’évasion verticale

Le potager, les petits pois, les pucerons et les culottes sales, Raymonde en a vraiment assez. Dans une ferme reculée, elle vit solitaire. Elle cultive son […]
31 juillet 2018

Retournerons-nous danser ?

Alors qu’ils pourraient profiter d’une retraite paisible, René et Mimi élèvent des chevaux de traits bretons pour produire du lait de jument. Un projet initié par […]
31 juillet 2018

E’ville

E’ville (raccourci pour Elisabethville, nom donné à la ville de Lubumbashi avant 1960). Un film en strates, qui superpose ambiances musicales, archives sonores, images et fantômes, […]
31 juillet 2018

Like Dolls, I‘ll Rise

Des années 1840 à 1940, des Afro-Américaines anonymes ont fabriqué des poupées de tissu pour leurs propres enfants ou pour les enfants blancs qu’elles gardaient. Des […]
31 juillet 2018

Sacrée musique

D’un concert à l’autre, de ville en ville, pays après pays, Jean-Christophe Spinosi court faire vivre la musique. À chaque escale, il combat la bienséance d’un […]
31 juillet 2018

Un homme sans histoire

“Tour à tour soldat de la Wehrmacht, déserteur puis résistant en France, avant de finir ouvrier typographe assigné à résidence en Tchécoslovaquie communiste, Vladimir Moravec n’aura […]