Ciné confiné #1 – Retour sur l’édition Algériennes·Algériens


Vendredi est une fête

de Samir Ardjoum et Ager Oueslati

Algérie, France – 2019 – 44 min – Documentaire


Réda Seddiki, jeune humoriste originaire de Tlemcen, est de retour en Algérie pour jouer son spectacle. Il interroge le mouvement de contestation actuel, fait partager son regard et ses émotions, part à la rencontre des habitants dans les rues, les cafés… Il prend part à ces vendredis pendant lesquels, semaine après semaine, les Algériens·nes manifestent pour revendiquer de nouvelles élections, des changements politiques, une nouvelle ère pour l’Algérie.

Rana Hna, Bnett Hassiba !

de Leila Saadna

Algérie – 2020 – 6 min – Expérimental


Alger, entre le 7 mars 2019 et le 28 février 2020.
Leila Saadna capture par l’image et le son le Hirak algérien. Un court voyage au cœur d’une révolution.

Inland

de Tariq Teguia

Algérie, France – 2008 – 2h18 – Fiction


Alors qu’il vit en quasi reclus, à l’abri du monde et de ses fureurs, Malek, un topographe d’une quarantaine d’années, accepte une mission dans une région de l’Ouest algérien. Le bureau d’études oranais, pour lequel il travaillait, le charge des tracés d’une nouvelle ligne électrique devant alimenter des hameaux enclavés des monts de l’Ouarsenis, une zone terrorisée il y a à peine une décennie par l’islamisme.