Documentaire

E’ville (raccourci pour Elisabethville, nom donné à la ville de Lubumbashi
avant 1960). Un film en strates, qui superpose ambiances musicales,
archives sonores, images et fantômes, une visite d’un cercle sportif
abandonné de la Gécamines (Société générale des carrières et des
mines). Une juxtaposition des images d’un lieu vide au poids de
l’Histoire, à travers un récit intime en off : une lettre ouverte de
Lumumba à sa femme. La désolation du lieu se déploie sous l’impulsion
des voix et des corps qui le traversent. Mêlant l’intimité familiale à
l’Histoire, le film nous plonge dans la mémoire collective du pays.

31 juillet 2018

E’ville

E’ville (raccourci pour Elisabethville, nom donné à la ville de Lubumbashi avant 1960). Un film en strates, qui superpose ambiances musicales, archives sonores, images et fantômes, […]
31 juillet 2018

L’après mine

Une femme et des enfants peinent dans une mine en RDC.
31 juillet 2018

Symphony kinshasa

Un voyage à travers les conditions désastreuses des infrastructures de la capitale du Congo, Kinshasa.
31 juillet 2018

Voiture en Carton

Une caméra jouet nous promène dans les rues animées de Kinshasa.
31 juillet 2018

kinshasa Makambo

B, diplômé sans emploi, a quitté la RDC pour les États-Unis. Après plusieurs mois d’attente, il apprend que la carte verte qu’il espérait ne viendra jamais. […]
31 juillet 2018

Like Dolls, I‘ll Rise

Des années 1840 à 1940, des Afro-Américaines anonymes ont fabriqué des poupées de tissu pour leurs propres enfants ou pour les enfants blancs qu’elles gardaient. Des […]
31 juillet 2018

Black America Again

Un hommage à la beauté, à la persévérance et à l’esprit de la communauté noire en ces temps difficiles, inspiré par la chanson “Black America Again” […]
31 juillet 2018

Sacrée musique

D’un concert à l’autre, de ville en ville, pays après pays, Jean-Christophe Spinosi court faire vivre la musique. À chaque escale, il combat la bienséance d’un […]
31 juillet 2018

Un homme sans histoire

“Tour à tour soldat de la Wehrmacht, déserteur puis résistant en France, avant de finir ouvrier typographe assigné à résidence en Tchécoslovaquie communiste, Vladimir Moravec n’aura […]