Mateo Guzmán

Alfonso est un vieux paysan qui revient au pays pour se porter au chevet de son fils malade. Il retrouve son ancienne maison, où vivent encore celle qui fut sa femme, sa belle-fille et son petit-fils. Il découvre un paysage apocalyptique. Le foyer est cerné par d’immenses plantations de cannes à sucre dont l’exploitation provoque une pluie de cendres continue. 17 ans après avoir abandonné les siens, Alfonso va tenter de retrouver sa place et de sauver sa famille.
La Tierra y la sombra, premier long métrage de César Acevedo, révèle tout le talent d’un réalisateur au langage délicat avec « un sens du lieu, un sens du drame et un sens de l’esthétisme » (Charles Tesson). Ce film prend le temps de dérouler son histoire sans fioriture, et met tous nos sens en éveil Un très beau film sur la famille, les racines et la séparation.

27 juillet 2015

LA TIERRA Y LA SOMBRA

Alfonso est un vieux paysan qui revient au pays pour se porter au chevet de son fils malade. Il retrouve son ancienne maison, où vivent encore […]