N’Kissi Moggzi

On va pas percer, on va déchirer !!! C’est un post-prophétique qui irradie tout le film. Et ils déchirent ces jeunes d’Aulnay-sous-Bois dans le documentaire-écrin d’Olivier Babinet qui les sublime et prend le contre-pied des représentations éculées que l’on nous sert habituellement sur les jeunes de banlieue. Devant la caméra, Régis, Naïla, Nazario, Aïssatou, Paul, Salimata et les autres envahissent l’écran et construisent la représentation qu’ils se font d’eux-mêmes. À rebours des clichés, ils déchirent les idées reçues… Et avec une grande habileté́, le cinéaste fait honneur à ̀ leur lucidité,́ leur fantaisie, la subtilité de leur humour et la finesse de leur analyse. Dans les couloirs du collège Claude Debussy, chez eux et au dehors ils parlent d’amitié́, d’amour, de leurs peurs, du quotidien, de l’avenir… Ils rêvent sans oublier la cité, la violence sociale, le racisme, l’exil. Une galaxie de personnalités aussi riches que diverses coexiste, des plus flamboyantes aux plus discrètes, traitées avec la même attention et la même acuité́. Émilie Brisavoine et Régis Sauder, cinéastes

28 juillet 2016

Swagger

On va pas percer, on va déchirer !!! C’est un post-prophétique qui irradie tout le film. Et ils déchirent ces jeunes d’Aulnay-sous-Bois dans le documentaire-écrin d’Olivier […]