Monde des Sourds.es

Découverte de la langue des signes française (LSF)

Avec Jean-Pierre Tafzi
Place du festival, 16h, du dimanche 22 au samedi 28 août

Rencontre avec des Sourds.es de Grèce

Avec Maria Dimopoulou-Pawlikewski, Costas Gargalis, Patrick Bélissen

Lundi 23 août, 15 h, salle des Halles.

Que veut dire être Sourd.e en Grèce ? Quels vécus, quels statuts, quelles perspectives ?

Débat : être artiste Sourd

Mercredi 25 août, 18 h, place du festival.
Avec Pierre Schmitt, Bachir Saïfi.

Rdv café-militant avec l’équipe de « Persiste et signe, un blog »

Avec Blandine Serre, Pauline Strosser pour le collectif Persiste et Signe.

Mercredi 25 août, 15 h 30, salle des Halles.

Le collectif Persiste et Signe propose des projections de vidéos en LSF dans le but de provoquer rencontres et débats dans une optique d’émancipation. Cette année, nous proposons une vidéo intitulée « L’anarchie, ce n’est pas ce que tu crois », adaptée de la chaîne Youtube « l’école du chat noir ».

https://persisteetsigne.wixsite.com/site

Rencontre cinéma James Castle, la voie silencieuse

de Brigitte Lemaine
Jeudi 26 août, 18 h 45, MJC.
Brigitte Lemaine sera présente pour aborder la question de la création sourde à la suite de son film, qui retrace la vie de James Castle, artiste sourd, reconnu dans le monde de l’art contemporain.

Lecture signée

Traduction en LSF d’extraits du livre 1995 et rencontre avec l’auteur Jean Dagron (Modératrice Frédérique Abelin).

Jeudi 26 août, 15 h, salle des Halles.

Janvier 1995. Lucie s’installe à Paris. Elle n’oublie pas sa cité de grande banlieue et son père. Au contraire, elle s’investit davan- tage dans ce qui affecte ce dernier, les nombreux décès dus à l’amiante. Elle s’ouvre à de nouveaux mondes, celui de l’université et celui inattendu du silence et de la langue des signes. Une passion naît avec un homme qui saisit la vie comme un vers de poésie. Durant l’année 1995, s’entrecroisent l’amiante, les soins pour les sourds, la propagande islamiste. Avec ses proches, elle vit ces événements. Ils en débattent et tissent de nouveaux liens affectifs et perceptifs. Certains s’effondrent, en particulier son père confronté à l’alcoolisme.

Rencontre avec Jean Dagron : la médecine en langue des signes dans tous les pays

Vendredi 27 août à 10 h,  salle des Halles.

Depuis 25 ans se développent des consultations en langue des signes, indispensables pour un accès aux soins des Sourds. Le choix par le patient de la langue utilisée en consultation conjugue deux droits élémentaires : droit à la langue et droit aux soins.

Un plaidoyer se développe pour inscrire ce choix dans
les textes internationaux. D’autres minorités linguistiques ont besoin de mesures spécifiques ( interprètes, média- teurs..) pour un accès aux soins à égalité avec la population générale.