Divita Wa lusala

“Femmes de chômeurs, de fonctionnaires non payés, la maternité de Kintambo, à Kinshasa, doit faire face au manque d’argent de ses patientes. Entre l’administration et celles-ci, les négociations sont difficiles. Tant que la facture n’a pas été réglée, les femmes sont retenues à la clinique, ce qui augmente d’autant le coût de leur séjour. Les femmes ont beau protester de leurs mauvaises conditions d’hébergement, faire valoir les retards de la solde de leur mari, rien n’y fait, l’administratrice est inflexible. Pas d’argent, on ne sort pas. À moins de laisser en gage un objet équivalent au montant de la dette. Dans son bureau, les chaînes hi-fi, les magnétoscopes, les téléviseurs s’entassent” – Yann Lardeau

31 juillet 2018

Dames en attente

“Femmes de chômeurs, de fonctionnaires non payés, la maternité de Kintambo, à Kinshasa, doit faire face au manque d’argent de ses patientes. Entre l’administration et celles-ci, […]