Julie Borvon

« L’usine de ma mère ferme. Je lui donne une caméra. L’aventure commence comme un journal de bord, devient un film de famille, un film à quatre mains. Mais de cela, nous n’avons jamais parlé. C’est l’histoire de ma mère, à un moment donné de sa vie, dans laquelle je me cherche. »
Pendant un an, Évelyne a filmé la destruction de son usine pour faire plaisir à sa fille. Lorsque Charlotte décide, quelques années plus tard, de confronter sa mère à ses images, tout ne se passe pas comme prévu. Une comédie documentaire où mère et fille essayent, chacune à leur manière, de faire du cinéma.

22 juillet 2017

L’usine de ma mère

« L’usine de ma mère ferme. Je lui donne une caméra. L’aventure commence comme un journal de bord, devient un film de famille, un film à […]
21 juillet 2017

Alléluia !

Il y a un vieux qui nous regarde, là-haut, depuis les montages… On dirait qu’il vit comme avant alors qu’en fait il vit comme après… Diourka […]