Claude Ven dette

En été 1990, la réalisatrice travaillait à un autre film, quand elle entend que la « Sureté du Québec » a envahi « the Pines » à Kahnawake et qu’un officier de police a été tué. Pour agrandir le terrain de golf, le maire venait de décider d’empiéter sur la pinède de Kanehsatake où reposent les pères de la nation Mohawk. Elle se rend immédiatement sur les lieux et rencontre une foule divisée, les uns apportant leur soutien aux Mohawks, les autres criant leur opposition. Cette crise est l’aboutissement de la revendication d’un peuple pour sa terre qui date de plusieurs centaines d’années. Le documentaire retrace ces événements, donne la parole au peuple Mohawk et présente l’essence de leurs convictions, au-delà des événements qui font les gros titres de l’actualité.
Présente sur les lieux, du premier au dernier jour, la réalisatrice filme tout pour ranimer la mémoire de son peuple et pour appeler le monde au secours, mais aussi pour que ce témoignage constant empêche la barbarie qui rôde de se déchaîner.

26 juillet 2017

Kanehsatake, 270 ans de résistance

En été 1990, la réalisatrice travaillait à un autre film, quand elle entend que la « Sureté du Québec » a envahi « the Pines » […]