Fernando Subelza

Tout comme le massacre des Indiens par le conquérant blanc
dans le western, la coexistence impossible des cultures est un
thème récurrent au cinéma. L’éternelle confrontation des
peuples, et sa violence induite. Nosilatiaj, la belleza de Daniela
Seggiaro n’échappe pas à la règle, mais construit le portrait
d’un peuple méconnu des salles obscures, les Wichís.
Véritable travail d’anthropologie, presque à la façon d’un
documentaire, ce film transporte le spectateur dans une Argentine
rurale, au Nord, bien loin de l’habituelle image de
Buenos Aires. Yolanda, jeune adolescente wichí que tout le
monde appelle Yola, est la domestique indigène d’une famille
blanche qui ne cherche même pas à comprendre sa
culture et qui la bafoue sans état d’âme. (La kinopithéque)

Langues : Français

Éditions / Sélections : 2015>Peuples des Andes>Argentine|2015>Peuples des Andes>Mondes indiens

Genres : Fiction

Réalisateurs : Daniela Seggiaro

Scénaristes : Daniela Seggiaro

Producteurs : Vista Sur Films

Distributeurs : M-appeal

Pays de production : Argentine – Année de production : 2011

Formats : DCP

Types de colorisation : Couleur

Version : VOST FRANÇAIS / Espagnol

Version sous-titres :

Chefs opérateurs : Willi Behnisch

Ingénieurs son : Catriel Vildosola

Compositeurs : Fernando Subelza

Monteurs : Ana Poliak. Martín Mainoli|Daniela Seggiaro

Comédiens : Rosmeri Segundo|Sasa Sharet Isabel Mendoza|Víctor Hugo Carrizo ; Camila Romagnolo|Ximena Banús

Prix et distinctions : Nantes 2012|Sélection officielle Festival des 3 continents

11 août 2015

Nosilatiaj, la belleza

Tout comme le massacre des Indiens par le conquérant blanc dans le western, la coexistence impossible des cultures est un thème récurrent au cinéma. L’éternelle confrontation […]