Qu’y a-t-il de l’autre côté de l’espoir ? Wikhström, un VRP grisonnant et décati, en effet pas franchement pétri d’espérances, mais tout de même prêt à se lancer dans l’aventure d’un rachat de restaurant dans les faubourgs d’Helsinki ; Khaled, un réfugié syrien, demandeur d’asile, égaré par le hasard des flux migratoires dans ce pays lointain et étrange ; et au milieu, le cinéma de Kaurismäki, son humour dépressif, sa rigidité théâtrale et ses vieux rockeurs de caniveau, qui accompagnent comme un choeur antique les destins de ces deux égarés. Le périple drolatique et dangereux d’un demandeur d’asile syrien dans les faubourgs d’Helsinki. Un très beau film sur l’hospitalité.

26 juillet 2017

L’autre côté de l’espoir

Qu’y a-t-il de l’autre côté de l’espoir ? Wikhström, un VRP grisonnant et décati, en effet pas franchement pétri d’espérances, mais tout de même prêt à […]
25 juillet 2017

The good postman

Les 38 électeurs qui habitent « The Great Gate », un village bulgare presque déserté à la frontière avec la Turquie, doivent élire un nouveau maire. […]