NOUVELLE-ZELANDE

Paul Wolfram est chercheur. Parti vivre seul au milieu de groupes papous isolés, il choisit, plutôt que témoigner ou documenter, de rejouer l’un des aspects majeurs de cette culture, à savoir l’humour. Le scénario, universel, est celui de la peur face à un être mythique et monstrueux, que le peuple Lak nomme song mais qui s’apparente à notre yéti. Le réalisateur, aidé de ses complices papous, fait rire par un comique de mots, de situation et des éléments burlesques. Il porte ainsi en dérision des clichés sur l’image du sauvage, comme la poursuite du blanc par les noirs autochtones. En naît une œuvre remarquable par sa sincérité et son originalité, qui la situent entre documentaire et fiction.

22 juillet 2014

Stori Tumbuna

Paul Wolfram est chercheur. Parti vivre seul au milieu de groupes papous isolés, il choisit, plutôt que témoigner ou documenter, de rejouer l’un des aspects majeurs […]