Black Tape explore la thématique de la domination. Dans un tango enchevêtré, la danse de la victime et de l’agresseur occupe le cadre et l’espace entre deux coups de pinceaux. Ce film est inspiré d’images extraites de journaux télévisés et de documentaires, et interroge la relation entre occupants et occupés.

26 juillet 2017

Black tape

Black Tape explore la thématique de la domination. Dans un tango enchevêtré, la danse de la victime et de l’agresseur occupe le cadre et l’espace entre […]
26 juillet 2017

The living of the pigeons

Checkpoint 300, entre Bethléem et Jérusalem. Un aperçu troublant et surréaliste des allées et venues quotidiennes pendant « l’heure de pointe » aux premières heures du […]
26 juillet 2017

Vidéocartographies : Aïda, Palestine

Un camp de réfugiés, quelques passages de frontières, une maison entourée par un mur… à tour de rôle, les habitants du camp Aïda à Bethléem esquissent […]
26 juillet 2017

Omar

« Omar est un jeune boulanger qui entretient sa forme physique en escaladant à l’aide d’une corde le mur qui le sépare de la fille de […]
26 juillet 2017

Intervention divine

Nazareth est en proie à une étrange agitation qui frappe tous ses habitants. Des enfants courent après un Père Noël et tentent de l’assassiner. Des gens […]
24 juillet 2017

Ghost Hunting

« En 2009, dans Fix Me, Raed Andoni, atteint de migraines, lmait sa psychanalyse et laissait af eurer les causes de sa “prise de tête” : […]
24 juillet 2017

Fix Me

Raed, auteur réalisateur, sorte de cousin palestinien de Woody Allen, a mal à la tête, au sens propre comme au guré. Cela l’empêche de travailler. Armé […]
27 juillet 2016

3.000 nuits

Layal, une jeune Palestinienne se fait arrêter et incarcérer dans une prison israélienne hautement sécurisée où elle donne naissance à un garçon. Luttant pour survivre et […]