2010 Prix du jury en compétition internationale FICValdivia - Festival Internacional de Cine de Valdivia

« C’est un film essentiel et hors norme. Entre 2007 et 2010, Sylvain George a séjourné à Calais, observé les quais, les parcs et les voies de chemin de fer, lieux quotidiens des clandestins du port. Il a passé du temps avec eux, écouté leurs histoires et regardé leurs photos de famille. Quand le gouvernement a envoyé les CRS détruire “la jungle”, le triste refuge des migrants de Calais, le cinéaste a su déceler les volontés intactes sous la violence aveugle et les regards de détresse. Loin de les réduire à leur statut de victimes, Sylvain George filme les clandestins debout, en révolte. “Honte à l’Europe !”, dit l’un d’entre eux. Entendons-le. » – Mathilde Blottière, Télérama

26 juillet 2017

Qu’ils reposent en révolte : des figures de guerre

« C’est un film essentiel et hors norme. Entre 2007 et 2010, Sylvain George a séjourné à Calais, observé les quais, les parcs et les voies […]