Sélection au Festival International du Documentaire Marseille 2002

6 juin 2001, après 26 jours de marche dans les Hautes Terres de la Papoua. Philippe Simon et Johann Van den Eynde sont pris en otage par des guerriers de l’Organisation pour la libération de la Papoua (OPM) alors qu’ils tournent un documentaire sur leur voyage en Papaousie Occidentale. Lors de leur captivité, leurs ravisseurs leurs demandent de filmer la cérémonie du lever de drapeau, que le gouvernement indonésien ne reconnaît pas. Philippe Simon et Johan Van den Eyden doivent filmer la scène en gage de leur liberté, étrange moment clandestin où les rebelles papous deviennent, soudains, producteurs de leur propre image. Miroir brisé en éclats, voilà une histoire où se mêlent, se bousculent et se nouent les différents registres de la représentation politique. Un scénario au plus près de nos préoccupations.

22 juillet 2014

Lever de drapeau papou filmé par un otage

6 juin 2001, après 26 jours de marche dans les Hautes Terres de la Papoua. Philippe Simon et Johann Van den Eynde sont pris en otage […]