Sélection officielle Visions du Réel 2018

Des années 1840 à 1940, des Afro-Américaines anonymes ont fabriqué des poupées de tissu pour leurs propres enfants ou pour les enfants blancs qu’elles gardaient. Des poupées noires, blessées, oubliées et magnifiques, rassemblées au fil des années dans la collection de Debbie Neff et qui prêtent ici leurs traits, d’une expressivité bouleversante, aux femmes qu’un siècle d’esclavage, de ségrégation et de racisme a tenté de faire taire. Car loin d’être les témoins muets de leurs souffrances, de leurs rêves, et de leur courage, ces objets habités de tant et tant d’histoires deviennent, le temps du film, les intercesseurs d’un discours d’affirmation de soi et de libération. De Sojourner Truth à Maya Angelou, Like Dolls I’ll Rise est traversé par les voix de celles, écrivaines, poétesses, activistes, qui ont sorti de l’ombre l’histoire de l’Amérique noire, tout comme celle des femmes, longtemps ignorées. Les visages, de chair et de toile, que Nora Philippe nous donne à voir, ne sont alors plus seulement des fantômes surgis du passé mais des figures de résistance, qui prennent aussi leur sens dans les combats afro-féministes d’aujourd’hui.

31 juillet 2018

Like Dolls, I‘ll Rise

Des années 1840 à 1940, des Afro-Américaines anonymes ont fabriqué des poupées de tissu pour leurs propres enfants ou pour les enfants blancs qu’elles gardaient. Des […]
30 juillet 2018

Amal

“Un jour, il y aura une révolution en Égypte. Fais ce que tu veux, n’aie pas peur”. Confidence d’un père à sa fille, avant de mourir […]