Gürcan Keltek brosse un portrait de la classe ouvrière musulmane, marginalisée. Une jeune Kurde se dresse contre les règles et les
traditions de sa famille. Le membre le plus jeune d’un clan sur le
déclin se souvient du passé. Un enfant travaille pour faire vivre sa famille, comme il est le seul à gagner de l’argent. Un jeune homme vend son corps, son unique outil de travail, à des touristes, en
face de la mosquée bleue.
Ce film magnifique, à la photographie dure et contrastée, montre
une Istanbul laborieuse et pénible, loin de la puissance des images poétique et attirante habituelles.

22 juillet 2016

Overtime

Gürcan Keltek brosse un portrait de la classe ouvrière musulmane, marginalisée. Une jeune Kurde se dresse contre les règles et les traditions de sa famille. Le […]