Sol'œil films

Le Jeune Kourou (Papa Wemba), sans un sou en poche, quitte son
village natal à bord d’un camion bondé, pour rejoindre Kinshasa et
devenir musicien. Il cherche un emploi, devient domestique, cireur
de chaussures puis chanteur de rue, commet quelques larcins, tombe
amoureux de la belle Kabibi, tout comme son patron.
Ces aventures rocambolesques laissent poindre des propos, bien plus
critiques qu’il n’y paraît, marqués par l’autodérision et l’ironie de
ceux qui préfèrent rire de leur propre misère. Les musiques du film
sont interprétées par les chanteurs les plus populaires du pays (et
souvent du continent) dont Papa Wemba, le roi de la SAPE (Société des
Ambianceurs et des Personnes Élégantes), véritable phénomène musical.

31 juillet 2018

La vie est belle

Le Jeune Kourou (Papa Wemba), sans un sou en poche, quitte son village natal à bord d’un camion bondé, pour rejoindre Kinshasa et devenir musicien. Il […]
30 juillet 2018

Le roi, la vache et le bananier…

…Chronique d’un retour au Royaume de Ngweshe Mweze Dieudonné Ngangura nous entraîne dans sa région natale, le Ngweshe, un des six royaumes du Bushi dans la […]