Au nom du progrès et du développement, des centaines de milliers de femmes ont été stérilisées de force au Pérou. Retour sur une tragédie occultée.
En cinq ans, au Pérou, plus de 300 000 femmes et près de 30 000 hommes ont été stérilisés de force par le gouvernement d’Alberto Fujimori, soutenu par les instances internationales. Au nom de la lutte contre la pauvreté, les Indiennes quechua en ont été les premières victimes. « Ils ne m’ont rien demandé… Ils m’ont emmenée comme un animal dans la salle d’opération », témoigne Yoni. Comme des milliers d’autres femmes, ses trompes ont été ligaturées de manière irréversible dans des conditions dangereuses. Nombreuses sont celles qui sont mortes des suites de leur stérilisation ou qui lui doivent, aujourd’hui encore, de lourdes séquelles.

22 juillet 2015

Le ventre des femmes

Au nom du progrès et du développement, des centaines de milliers de femmes ont été stérilisées de force au Pérou. Retour sur une tragédie occultée. En […]