Alanis Obomsawin

Portrait d’une résistante Mohawk, que l’on traduit devant le tribunal pour sa participation aux évènements d’Oka. Elle refuse, lorsqu’on lui demande de s’identifier, de décliner un autre nom que Khentiiosta. Aux yeux des procureurs ceci ne saurait être un « vrai nom » et ils veulent obtenir d’elle une identité aux consonances anglo-saxonnes. Une caméra ironique nous fait suivre les soubresauts de l’imbroglio judiciaire qui s’ensuit.

26 juillet 2017

Mon nom est Khentiiosta

Portrait d’une résistante Mohawk, que l’on traduit devant le tribunal pour sa participation aux évènements d’Oka. Elle refuse, lorsqu’on lui demande de s’identifier, de décliner un […]
26 juillet 2017

Pluie de pierres à Whiskey Trench

Le 28 août 1990, un convoi de 75 voitures quitte le village mohawk de Kahnawake et traverse le pont Mercier en direction de Montréal, où il […]
26 juillet 2017

Kanehsatake, 270 ans de résistance

En été 1990, la réalisatrice travaillait à un autre film, quand elle entend que la « Sureté du Québec » a envahi « the Pines » […]
26 juillet 2017

événements de Restigouche

En juin 1981, une réserve tranquille d’indiens Micmac se transforme en champ de bataille avec l’assaut des gardes mobiles de la « Québec provincial police ». […]
21 juillet 2014

Le peuple de la rivière Kattawapiskak

Dans la réserve d’Attawapiskat, au nord de l’Ontario, la crise du logement touche les 1 700 personnes de la communauté des Cris. Entre demande de reconnaissance et […]