GÉRARD ALLE

An teulfilm-mañ a gont istor ur gejadenn etre ar skrivagner Yann Bijer hag Ivonig, ur vaouez he deus dalc’het un ostaleri er vro Vigouden. Gwelet he deus ar vro hag ar bed o cheñch. Ha cheñchet he deus, he ivez. Asambles, komz a reont deus an amzer dremenet, deus an amzer o tremen. Deus ar pezh omp bet ha deus ar pezh omp.
Tenancière d’un bistrot de campagne, Yvonne a cessé son activité il y a trois ans et vit toujours sur place. À plus de 80 ans, elle pète la forme ! Résolument optimiste, elle est tournée vers le présent et l’avenir. Pourtant, dans l’ancien café, l’histoire du lieu est encore très présente. Yvonne a beaucoup de visites, comme aujourd’hui celle de Yann, le romancier bigouden. C’est en breton, qu’ils conversent. Et c’est seulement en breton, sa langue maternelle, qu’Yvonne peut aujourd’hui se confier, profitant qu’elle n’est plus un personnage public. Une conversation intime et savoureuse !

21 juillet 2017

Le lapin court toujours

An teulfilm-mañ a gont istor ur gejadenn etre ar skrivagner Yann Bijer hag Ivonig, ur vaouez he deus dalc’het un ostaleri er vro Vigouden. Gwelet he […]