YVES BILLON

La « démocratie » colombienne est en pleine décomposition.
Des assassinats politiques par milliers, plus de 150 escadrons
de la mort et groupes paramilitaires mafieux recensés
et des mouvements de guerilla – marxiste, castriste, maoïste,
indien ou même « démocratie en armes » – présents sur un
quart du territoire – surtout dans les campagnes…
Rencontre avec les acteurs de cette « sale guerre », qui liquide
les paysans, les dirigeants syndicaux du pétrole ou des bananeraies,
les militants démobilisés des Farc en quête de vie politique
légale, le tout sur fond de misère sociale.
Un document sur l’histoire de la guerilla et de la contre-révolution
colombienne.

7 août 2015

Colombie : sale guerre

La « démocratie » colombienne est en pleine décomposition. Des assassinats politiques par milliers, plus de 150 escadrons de la mort et groupes paramilitaires mafieux recensés […]