Daniel Andrade

Fruit de sept ans de recherches, ce film retrace la brève et dense présidence de Jaime Roldós brutalement interrompue par sa mort violente dans un crash aérien. Premier président élu démocratiquement, Roldós chercha à faire abstraction de la pression que les dictatures sud-américaines, guidées par les États-Unis, lui infligèrent afin d’exclure en Équateur, comme dans le reste de l’Amérique, tout tentative progressiste qui aurait pu contrecarrer les intérêts des oligarchies américaines. La documentation, qui replace subtilement les faits dans leur contexte politique continental et mondial, est remarquablement éclairante. La question des rapports humains dans le déroulé des événements est abordée avec une grande délicatesse, notamment à travers les positionnements très différents des trois enfants de Roldós. Cet excellent et beau film politique a provoqué en Équateur de multiples réactions, de la réclamation judiciaire au refus de le projeter. (cinélatino)

23 juillet 2015

La muerte de Jaime Roldós

Fruit de sept ans de recherches, ce film retrace la brève et dense présidence de Jaime Roldós brutalement interrompue par sa mort violente dans un crash […]