George Ovashvili

Au printemps, quelque part entre le Caucase et la mer Noire, les crues du fleuve Inguri donnent naissance à des petites îles éphémères. Ces bandes de terre fertile constituent une aubaine pour les agriculteurs, et notamment pour un vieil Abkhaze et sa petite-fille qui s’installent sur l’une d’elles pour y cultiver du maïs. Mais autour de la frontière toute proche qui sépare la Géorgie de l’Abkhazie, les tensions montent. L’existence monacale, en osmose avec la vie du fleuve, que se forgent le vieux paysan et l’adolescente, est constamment troublée par des militaires en arme

24 juillet 2017

La terre éphémère

Au printemps, quelque part entre le Caucase et la mer Noire, les crues du fleuve Inguri donnent naissance à des petites îles éphémères. Ces bandes de […]