Jean-Paul Mathelier et Pascal Vimenet

Rares sont les témoignages de ces rêveurs que sont les réalisateurs de films d’animation. C’est dans une atmosphère marine feutrée que Jean-François Laguionie, réalisateur de “L’île de Black Mor” et “Le Tableau”, nous livre une mémoire pleine de tendresse et d’onirisme. Dans la maison-atelier se conjuguent le passé des souvenirs, le présent du chantier en cours et le futur du film en gestation. Au centre de cet espace, ponctué par le rythme des marées, le rêveur éveillé façonne son imaginaire poétique. Portrait d’un homme qui a su porter ses rêves d’enfant à l’écran.
Un hommage à une certaine conception du cinéma.

27 juillet 2016

Le rêveur éveillé

Rares sont les témoignages de ces rêveurs que sont les réalisateurs de films d’animation. C’est dans une atmosphère marine feutrée que Jean-François Laguionie, réalisateur de “L’île […]