action militante

Anciens militants d’Act Up, Robin Campillo et son coscénariste Philippe Mangeot s’inspirent de leur expérience de ces années noires où l’AZT et les autres traitements existants permettaient de freiner le développement du virus sans lever la menace de mort qui pesait sur les séropositifs. Créée en 1989, Act Up-Paris se donnait pour mission de rendre visibles, par des actions spectaculaires et des slogans ravageurs, le sida, le combat des malades, l’existence des minorités les plus massivement touchées.
L’histoire de Nathan, nouveau venu aux réunions hebdomadaires, séronégatif, et Sean, militant de la première heure confronté aux premiers signes de la maladie, est indissociable, de fait, de celle du mouvement dans laquelle elle éclôt, des prises de parole, de la tension et de la joie qui s’y nouent.

26 juillet 2017

120 battements par minute

Anciens militants d’Act Up, Robin Campillo et son coscénariste Philippe Mangeot s’inspirent de leur expérience de ces années noires où l’AZT et les autres traitements existants […]