Bernard Mawen

Depuis plus de 50 ans, le gouvernement indonésien mène à l’égard du peuple papou de Nouvelle-Guinée Occidentale (ex-Irian Jaya) une politique colonialiste d’une rare violence. Alors que le conflit du Timor Oriental a enflammé la communauté internationale, le cas de la Papouasie Occidentale semble voué à rester dans l’ombre. L’Organisation des Nations Unies s’en désintéresse. Or, ce peuple, oublié de tous, lutte pour la reconnaissance de son identité culturelle et politique.

Afin de revendiquer leurs droits, les élites papoues ont créé le Mouvement de libération de la Papouasie Occidentale (OPM), scindé en deux branches distinctes, l’une politique, l’autre militaire dont un des chefs rebelles est le général Bernard Mawen. À la rencontre des rebelles de l’armée de Libération de la Papouasie Occidentale, réfugiés le long de la frontière entre l’Indonésie et la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

 

West Papua est une bonne introduction à la lutte des Papous en nous plongeant au cœur même de la guérilla de l’OPM. Damien Faure sort de son simple rôle de réalisateur pour transmettre un message : l’image d’un peuple en lutte avec sa seule caméra pour arme. Arme d’autant plus efficace que la principale difficulté du mouvement papou est de se faire entendre, en Indonésie bien sûr, mais aussi au niveau international. Arme d’autant plus efficace aussi tant cette armée papou semble précaire, faible face au colonisateur indonésien, mais où les paroles et l’engagement reflètent cette formidable envie d’autodétermination, de reconnaissance et de droits. Entre entraînements militaire, scolarisation des enfants, les danses et les chants, il s’agit d’un documentaire rare, où plus que les images ce sont leurs sens qui prennent aux tripes. Un film révolté et révoltant.

Claude le Gouill

22 juillet 2014

West Papua

Depuis plus de 50 ans, le gouvernement indonésien mène à l’égard du peuple papou de Nouvelle-Guinée Occidentale (ex-Irian Jaya) une politique colonialiste d’une rare violence. Alors […]