Leur lutte contre Daech a fait le tour du monde. Mais leur détermination ne date pas d’hier : depuis plusieurs décennies, nombre de militantes kurdes se battent pour une société égalitaire. Mylène Sauloy est partie en Irak et en Syrie prendre le pouls de leur projet révolutionnaire. Documentariste engagée, voilà plus de vingt ans que Mylène Sauloy interroge, de films en reportages, d’Amérique latine en Tchétchénie, la résistance des peuples opprimés. En 2003, lors d’un énième séjour dans le Kurdistan d’Irak où se sont réfugiés des milliers de combattants du PKK au lendemain de l’arrestation de leur leader, Abdullah Ocalan, et de sa condamnation à perpétuité, elle tombe par hasard sur des camps de femmes. Des Kurdes de Turquie mais aussi des Irakiennes, des Syriennes et des Européennes. L’assassinat à Paris, en janvier 2013, des militantes du PKK Sakiné Cansiz, Fidan Dogan (Rojbin) et Leyla Söylemez, sans doute commandité par les services de renseignement turcs, va réactiver, pour Mylène Sauloy, l’urgence à exhumer l’épopée des Femmes libres. “Rojbin était une amie. Elle faisait partie de ces Kurdes d’Europe qui rejoignent le Qandil parce qu’ils sentent qu’une partie de leur âme est là-bas. J’ai eu envie de leur rendre hommage.”

22 juillet 2016

La guerre des filles

Leur lutte contre Daech a fait le tour du monde. Mais leur détermination ne date pas d’hier : depuis plusieurs décennies, nombre de militantes kurdes se […]
22 juillet 2016

Gulîstan, terre de roses

Dans les montagnes et le désert du Kurdistan, les guérilleras kurdes du PKK nous dévoilent leur quotidien. Ces femmes révolutionnaires combattant Daech (l’État islamique) nous révèlent, […]
22 juillet 2016

Bakur

Regard de l’intérieur sur la guérilla kurde du PKK. Entre moments d’entraînement et scènes de la vie quotidienne, la parole révèle les motivations intimes et politiques […]