« Nous avons fait un beau combat de Bretons, un de ces combats dont un barde pourrait faire un chant à la mode traditionnelle (…). Nous avons fait un bon combat et nous avons obligé notre puissant adversaire à déposer les armes et à payer tribut. » Jean-Baptiste Henry du Syndicat Mixte de Protection et de Conservation du Littoral. Ce combat fut mené de 1978 à 1992 par les communes du Finistère et des Côtes d’Armor touchées de plein fouet par la marée noire de l’Amoco Cadiz survenue le 16 mars 1978. Ensemble, au-delà de toutes leurs différences politiques, culturelles et même sociales, les Bretons partirent à l’assaut de la tour Amoco à Chicago afin de faire payer les pollueurs : obtenir non seulement une réparation morale, mais également une réparation financière. Ce fut un procès épique au coût pharaonique, émaillé de moments de joies, de doutes, mais toujours avec cette belle constance dans le combat qui mena le Syndicat Mixte à une totale victoire.

1 août 2017

Le beau combat

« Nous avons fait un beau combat de Bretons, un de ces combats dont un barde pourrait faire un chant à la mode traditionnelle (…). Nous […]
1 août 2017

Marée noire, colère rouge Chronique de la lutte des Bretons contre le mazout de l’Amoco-Cadiz 1978

16 mars 1978. Le pétrolier supertanker Amoco-Cadiz coule au large de Portsall, petit port du Finistère nord. Ce film s’attache à démontrer la campagne d’information mensongère […]