Les condors ne meurent pas tous les jours



Résumé :

En Colombie, à partir de la seconde moitié du XIXème siècle, les deux partis politiques traditionnels, libéral et conservateur, s’affrontent dans une série de guerres civiles qui ensanglantent le pays pendant près de cent ans. La dernière de ces guerres est nommée « La Violence ». Elle commence avec l’assassinat d’un tribun populaire en avril 1948. À partir de ce jour s’ouvre une décade de ténèbres pendant laquelle les assassins politiques jouent un rôle prédominant. On les appelle les « Pajaros » (oiseaux), et le plus célèbre de tous fut Léon María Lozano dit « le condor ». Homme de main du parti conservateur, ce catholique fanatique, ravagé par l’asthme, organisa dans sa région l’élimination systématique des libéraux.
(Festival des 3 Continents)

FacebookTwitterTumblrGoogle+
Fiche technique :

Titre original : Cóndores no mueren todos los días

Réalisateur : Francisco Norden

Scénario : Dunav Kuzmanich, Francisco Norden

Production : Francisco Norden

Distribution : Proimágenes Colombia

Genre : Fiction

Pays de production : Colombie

Année : 1984

Durée : 1h30

Format : Vidéo

Colorisation : Couleur

Version : VOST FRANÇAIS

Image : Carlos Suárez

Son : Herberito García

Montage : José Alcade

Interprétation : Frank Ramírez, Isabela Corona, Víctor Morant...

Prix et distinctions : 1984, 1984 Mention spéciale du jury au Festival Internacional del Nuevo Cine Latinoamericano de la Havane, 1984 Prix de la critique au Festival de Cine Iberoamericano de Huelva, Sélection officielle Festival de Cannes


Centre de ressouces :
Format disponible pour pré-visionnement : non