Cinémathèque Bolivienne

Histoire d’amour impossible entre Wara Wara, princesse inca
et Tristant de la Vega, conquistador espagnol…
« Étoile du Sud » en Aymara, Wara Wara est produit en 1930
avec des moyens gigantesques : tourné dans des paysages spécialement
conçus pour le film, acteurs en costumes et représentant
la crème des artistes et intellectuels boliviens du moment,
comme le peintre Arturo Borda, le sculpteur Marina
Núñez del Prado et le poète Guillermo Viscarra Fabre. Restauré
en 2010 après la découverte de négatifs de tournage dans
une cave de La Paz, Wara Wara est aujourd’hui le seul représentant
du cinéma muet bolivien.
Copie restaurée par la Cinémathèque Bolivienne

7 août 2015

Wara Wara

Histoire d’amour impossible entre Wara Wara, princesse inca et Tristant de la Vega, conquistador espagnol… « Étoile du Sud » en Aymara, Wara Wara est produit […]