Mathew Mytka

Après des décennies de pêche excessive, l’industrie mondiale du thon s’installe aujourd’hui dans les eaux de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Dans les années 1950, cette industrie pêchait 400 000 tonnes de thon par an ; aujourd’hui, elle en pêche près de 4 millions. Le prix de cette augmentation est lourd pour la population locale : aliénation de leurs terres, de leurs mers, destruction de leur environnement, exploitation des travailleurs locaux par les multinationales, etc.

Olivier Pollet, Français installé en Australie, signe là son premier film et aborde un sujet méconnu et pourtant ravageur : les conséquences d’une pêche mondiale qui frappe avec violence cette terre lointain.

22 juillet 2014

Canning paradise

Après des décennies de pêche excessive, l’industrie mondiale du thon s’installe aujourd’hui dans les eaux de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Dans les années 1950, cette industrie pêchait 400 000 […]