Nelson Turquel

 Les Wawata Topu, ce sont quatre générations de plongeuses qui s’efforcent de gagner leur vie dans le village d’Adara, sur la côte ouest d’Atauro (Timor-Leste). Ce portrait ethnographique dépeint le quotidien de ces femmes, leurs pratiques économiques ainsi que leurs préoccupations premières, en mettant en lumière les contradictions idéologiques et les obstacles sociaux auxquels elles se trouvent confrontées. Il souligne par ailleurs le rôle essentiel qu’elles jouent dans l’économie des ménages et au sein de la communauté de pêcheurs. Leur ballet subaquatique a pour toile de fond des mutations sociales rapides, à l’heure où la généralisation de l’éducation scolarisée, l’affirmation progressive des valeurs morales occidentales et l’ouverture d’horizons économiques éloignés de la mer incitent la société à repenser les stratégies économiques familiales développées par les pionniers des années 50.

25 juillet 2014

Wawata Topu

 Les Wawata Topu, ce sont quatre générations de plongeuses qui s’efforcent de gagner leur vie dans le village d’Adara, sur la côte ouest d’Atauro (Timor-Leste). Ce […]